Le ROC honore « Jacky »

La structure maricharentaise de la famille Weus mérite de par ses nombreuses actions en ce début d’exercice 2016-2017 à ce que l’on garde un œil attentif sur ce qu’elle entreprend tant tous ses projets tirent le noble art régional vers le haut. En effet, après avoir déjà accueillie le pôle France jeunes (dont les membres – et notamment le local Makan Traoré – devraient représenter les couleurs tricolores aux prochaines olympiades) ainsi que les cadres fédéraux Mahyar Monshipour, Malik Bouziane et Abdelkader Bouhenia durant une dizaine de jours lors de la deuxième partie du mois d’août dernier afin que ceux-ci s’appuient sur de très belles infrastructures pour leur stage de remise à niveau physique de pré-saison, le président du club Franck Weus lance une compétition aussi inédite qu’utile : Le Challenge Jacques Candau.
Ce challenge est créé en l’honneur et en la mémoire de celui qui était communément appelé « Jacky ». Une figure marquante de l’histoire pugilistique de Royan d’une part, avec 250 combats disputés, deux titres de champion de France (1953 et 1956) et même vice-champion du monde, en 1953, sous les couleurs de l’équipe de France, mais aussi au niveau national avec les fonctions de vice-président de la Fédération française de boxe, de président de la Commission nationale de boxe amateur, du Comité régional du Limousin / Poitou-Charentes, ainsi que du ROC occupées. « Jacky » Candau est  malheureusement décédé en février 2016. Il avait 87 ans. Le Challenge Jacques Candau visera à faire se produire les minimes, cadets, et juniors sans limite de combat, ainsi que les seniors possédant moins de dix affrontements à leur actif lors de confrontations à huis-clos. A partir du 16 octobre prochain, puis chaque mois jusqu’à la fin de la saison, des points seront distribués : 1 pour chaque participant, 2 pour ceux qui auront obtenus un match nul et 4 pour les vainqueurs des différentes confrontations. Un total sera fait en fin d’exercice, puis le pugiliste ayant obtenu le plus de points par catégories d’âges et de poids se verra remettre un trophée.
La présence au club de Fathi Madfoua (juge-arbitre international en boxe amateur) et de Jacques Soleilhavout (médecin de ring) facilite bien entendu la mise en place de tout cela, mais il ne faut pas non plus oublier le soutien inconditionnel de la mairie qui a investi dans l’Espace Cordouan en 2011, des locaux équipés des dernières technologies tout en étant dans le même temps tournés vers l’écologie. Bravo donc à toute cette équipe aux rouages parfaitement huilés, en leur souhaitant toute la réussite possible également avec leurs professionnels toujours invaincus Ericka Rousseau ainsi que Mickael Weus.
Par Maxime Ernoult