Derrière chaque boxeur, un entraîneur

Dimanche 17 octobre, à Paris, le Hall Boxing accueillait la soirée de lancement du livre écrit par Ingrid Lanzenberg avec le concours de Jean-Pierre Cossegal. « Dans l’ombre du boxeur, l’entraîneur »1 braque les projecteurs sur ceux qui façonnent avec obstination les pugilistes, petits et grands.

Pour une fois, ce sont eux que les feux de la rampe illuminaient avec, en maître de cérémonie, l’ancien speaker, l’ineffable Jean-Pierre Cossegal. Eux, ce sont les entraîneurs, héros de l’ouvrage d’Ingrid Lanzenberg dont la démarche est inédite dans la littérature consacrée au noble art. En l’occurrence, décrypter ce lien à la fois viscéral et ténu, fondateur et fragile qui unit les entraîneurs à leurs athlètes. Sauf que c’est aux premiers que l’auteur a fait le choix de donner la parole dans un ouvrage aux allures de galerie d’autoportraits.

Crédit photo Pierre GIROD

Les protagonistes ont donc eu les honneurs du ring du Hall Boxing. En l’occurrence, Ali Oubaali qui a évoqué la nécessité d’être juste mais dur ; Medi Boufoudi devenu coach comme son père trop tôt décédé dont il porte si haut la mémoire ; Saïd Bennajem, l’âme du Boxing Beats Aubervilliers ; John Dovi, manager des équipes de France masculines deux olympiades durant ; Abadila Hallab, mentor du BAM l’Héritage qui se plaît à décrypter « le code Pin » de chacune de ses ouailles pour les conduire sur le chemin de leur accomplissement ; Nasser Lalaoui, faiseur de Mehdi Bouadla au sein du CSL Aulnay-sous-Bois ; Giovanni Boggia, polisseur de champions à Pont-Sainte-Maxence.

Admirable abnégation et polymorphie de la fonction

Crédit photo Pierre GIROD

Tous étaient là pour témoigner et dire ce qui les meut à l’aune de la polymorphie de leur fonction et de l’admirable abnégation qui sont les leurs. Manquaient seulement à l’appel Youssef Barit, Marcel Denis et Louis Lavaly qui, eux aussi, se sont confiés sous la plume bienveillante d’Ingrid Lanzenberg.

Dont la louable entreprise fait pleinement sens et, comme l’a souligné Dominique Nato, Président de la FF Boxe, invite à voir la discipline dans la plénitude de son humanité. C’est là son mérite hautement salutaire.

1 Pour commander le livre : https://exuvie.fr/livre/dans-lombre-du-boxeur-lentraineur/

Alexandre Terrini