Plan de relance : au soutien des clubs et des pratiquants

En cette fin de saison, alors que la reprise de l’activité boxe est possible depuis peu, l’objectif prioritaire de la Fédération est de proposer une pratique sécurisée à un tarif abordable. Plusieurs décisions fortes ont été prises en ce sens par la FF Boxe dans un but unique : faire que les adeptes du noble art, sous toutes ses formes, retrouvent enfin le chemin de la salle en toute sécurité.

Depuis le début de l’épidémie de Covid-19, la FF Boxe n’a eu de cesse de faire tout ce qu’elle pouvait pour juguler autant qu’il lui était possible l’impact des restrictions à la pratique des sports de combat imposées par le Gouvernement pour des motifs sanitaires. Maintenant que l’étau s’est desserré, elle entend actionner tous les leviers qui lui sont accessibles afin que les licenciés qui ne l’avaient pas déjà fait se réaffilient et que de nouveau, séduits par notre discipline et les valeurs qu’elle véhicule, viennent grossir les rangs.

Dans cette optique, vitale pour l’avenir de la boxe, un travail de fond a été mené, en particulier pour bénéficier de la part de la Mutuelle des Sportifs (MDS), laquelle est l’assureur de la FF Boxe pour ce qui est des licences, d’une prolongation des garanties et des prestations qu’elle propose.

La Mutuelle des Sportifs va étendre sur seize mois sa couverture d’assurance

Par ailleurs, « les licences délivrées à compter du 1er mai 2021 seront valables jusqu’à la fin de la saison 2021-2022, c’est-à-dire jusqu’au 31 août 2022, explique Dominique Nato, Président de la Fédération française de boxe. Elles seront en outre comptabilisées et affectées à la saison n+1 pour ce qui est des statistiques fédérales. De son côté, notre partenaire premium, la Mutuelle des Sportifs, a donc accepté d’étendre sur seize mois, au lieu de douze habituellement, la couverture d’assurance pour ce qui est de l’individuelle accident et de la responsabilité civile. L’objectif est, bien sûr, de favoriser la reprise au sein des clubs et ce, dès les prochains jours. » Cette offre concerne l’ensemble des licences (exceptée celles de boxe professionnelle) sous couvert de validité des examens médicaux requis.

Pour ce qui est des licences délivrées jusqu’au 30 avril 2021, elles sont valables jusqu’au 31 octobre 2021 pour la totalité des adhérents de la FF boxe, quel que soit le type de pratique – boxe amateur, boxe éducative assaut, boxe loisir, aéroboxe, handi-boxe, boxe assaut vétéran – là encore, à l’exception de la boxe professionnelle.

De surcroît, dans la lignée de ces mesures et dans le souci bien compréhensible de minorer le coût de la pratique sportive, le Comité directeur fédéral a décidé de maintenir les tarifs actuels pour la prochaine saison sportive. Le barème des cotisations fédérales 2021-2022 sera donc identique à celui actuellement en vigueur. Ce qui revient à offrir la gratuité de la licence, pour cette fin de saison, à ceux qui contracteront ou auront contracté la leur à compter du 1er mai 2021.

Les compétitions amateurs de nouveau envisagées

Toujours dans cette optique de relance tous azimuts, le Président nouvellement élu de la Commission nationale de boxe amateur (CNBA), Toni Salvatore, a esquissé un calendrier des compétitions nationales amateurs. « Il nous semble envisageable d’organiser les championnats de France élite séniors 2021 au début du mois de décembre, indique-t-il. Même si nous ne pouvons pas, à ce jour, confirmer de dates précises, il faudra certainement que les championnats régionaux soient terminés et que les classements des CRBA soient retournés à la CNBA au plus tard dans la première semaine de novembre ». En espérant que cette nouvelle aussi inédite qu’inespérée puisse inciter les comités régionaux, les clubs et les athlètes à se mobiliser en conséquence en s’organisant en amont. Dans tous les cas, des informations vous parviendront prochainement pour vous permettre de préparer au mieux et en toute connaissance de cause les échéances à venir.

Enfin, les plans de relance inclus dans le Projet sportif fédéral (PSF) 2021 à destination des clubs ainsi que des comités départementaux et régionaux, tout comme les aides locales – départementales, régionales – susceptibles d’être octroyées par les pouvoirs publics doivent servir de support pour soutenir les clubs et les organes déconcentrés de la FF Boxe dans la reprise de leur activité.

Barème des cotisations fédérales

bareme cotisations sociales ffb federation francaise de boxe 2020 2021