Aimé Cano n’est plus

Mardi matin, Aimé Cano est décédé des suites d’une maladie fulgurante et ses très nombreux amis du Fumélois pleurent sa disparition. S’il était connu comme l’entrepreneur ayant créé puis dirigé Bureautique Informatique, mais également comme militant engagé dans de nombreuses luttes, c’est dans le milieu sportif qu’il laisse les plus grands souvenirs.

À Lacapelle-Biron, on se souvient du seconde ligne « de devoir », toujours prêt pour les tâches obscures et le soutien aux copains. Fidèle au club rouge et blanc, il revenait régulièrement voir les rencontres le long de la Lède. Mais c’est avant tout au club de boxe qu’Aimé était connu et admiré de tous. « Il respirait boxe », a déclaré Tahar Houaoura, l’entraîneur du club, qui pleure « plus qu’un frère ». Boxeur amateur à l’époque des Skouma, Cabedo et autres légendes du club dirigés par Rufino Pineda, il ne s’était jamais vraiment éloigné du club.

Pendant une quinzaine d’années, il fut ensuite le président – de l’avis général « humble, honnête, généreux, trop gentil parfois » -, puis le trésorier, le vice-président, « l’âme indispensable d’un club qui, sans lui, n’existerait plus depuis longtemps », conclut Tahar.

Sa grande carcasse rassurante, sa moustache de nounours qui soulignait si bien un sourire souvent malicieux et son regard bienveillant vont manquer au Boxing Club mais également à tous ses amis et bien entendu à Claudine, son épouse, à ses filles et à ses petits-enfants.

Source : https://www.sudouest.fr/