Search
Generic filters
Intranet
Boutique officielle

La boxe en représentation au Zénith de Nantes

Partager cet article sur 
Retour aux actualités

Vendredi 25 novembre, le Zénith de Nantes sera le théâtre d’une nouvelle grande organisation de David Musset où pas moins de sept combats professionnels seront à l’affiche.

L’organisateur Baulois avait déjà présenté une réunion de qualité au mois de juin dernier. Pas de noms ronflants mais des combats équilibrés et de l’incertitude, entre des boxeurs Français qui osent enfin prendre des risques, avec à la clé un incontestable succès populaire puisque la  précédente soirée s’était déroulée quasiment à guichets fermés devant 6000 spectateurs.

L’invaincu David Papot (26 v, 1 n) disputera le combat vedette face à Bilel Jkitou (15 v, 1 d) pour le compte de la ceinture mondiale IBA détenue par le Nazairien.

Cette confrontation, prévue en douze rounds, s’annonce palpitante, avec une véritable indécision quant au résultat. L’expérience des grands combats à enjeu et la qualité des adversaires rencontrés est incontestablement en faveur de David Papot. Précédé d’une remarquable carrière amateur et membre de l’équipe de France, il a été champion de France professionnel et s’est adjugé plusieurs ceintures internationales qui lui ont valu d’être classé parmi les 10 meilleurs poids moyens WBA avant de revenir dans sa catégorie de prédilection. Le Ligérien est un styliste de premier plan, son coup d’œil, sa mobilité et sa science du ring font de lui l’un des meilleurs boxeurs de l’hexagone.

Si Bilel Jkitou n’a pas eu un parcours aussi étoffé que celui de son adversaire, il a lui aussi épinglé des ceintures internationales et il n’en demeure pas moins un redoutable boxeur qui arrive à maturité. Longtemps catalogué, à tort, comme un pugiliste de second rang, du fait de sa grande notoriété sur les réseaux sociaux, il a montré sa valeur l’année dernière en allant bousculer chez lui l’Anglais Sam Eggington, ex champion d’Europe. Battant organisé, Bilel Jkitou s’appuie sur sa remarquable condition physique pour effectuer le pressing en imposant un gros débit de coups. Habile défenseur, il est difficile à prendre en défaut.

David Papot reste sur une courte victoire devant Ahmed El Moussaoui et son challenger s’est incliné aux points, deux juges à un, en Angleterre lors de sa dernière sortie. Paradoxalement, il se pourrait que la confiance soit du côté de Bilel Jkitou même si le favori logique reste le tenant du titre.

Un alléchant et prometteur programme d’encadrement

Le second combat mettra aux prises Matteo Hache (9 v, 1 d) et Anauel Nguamissengue (11 v) pour le compte de la ceinture IBA Intercontinental des poids moyens. Cette rencontre entre ces deux grands espoirs devrait être spectaculaire. Si les deux hommes ont connu des chemins de vie tortueux et douloureux qui les ont endurcis, leurs styles de boxes sont diamétralement opposés. Le longiligne Matteo Hache est mobile, il affectionne le travail à distance et il excelle dans l’art du contre. Véritable bourreau de travail, il dispose d’un gros capital physique, notamment au niveau de l’endurance. Anauel Nguamissengue s’est révélé en 2019 en infligeant un dur KO à l’invaincu Kamel Benyattou à Lille. Depuis, le protégé de Bob Sita n’a cessé de progresser pour devenir aujourd’hui le véritable épouvantail de la catégorie des poids moyens en France. Précédé d’une réputation de puncheur,  Anauel Nguamissengue a montré qu’il avait d’autres atouts à faire valoir que sa seule  puissance de frappe. Les deux protagonistes partagent le même intérêt pour le sens du spectacle et ils ont en commun d’être animés par la détermination de vaincre. Tous les ingrédients sont réunis pour assister à un grand combat de boxe qui sera disputé en dix reprises.

La 3eme ceinture de la soirée sera celle de l’IBA intercontinental des poids coq qui sera attribuée au vainqueur du combat entre Loic Tajan (7 v, 1 d) et le Mexicain Hugo Guarneros (19 v, 5 d, 2 n). Loïc Tajan a acquis une grande popularité après avoir passé un spectaculaire KO à l’invaincu Elie Konki. Boxeur marginal dans sa façon d’appréhender la boxe professionnelle, il possède la foudre dans chaque main qui lui permet de conclure ses combats à tous moments. Le grand public est friand de ce genre de boxeur qui fait passer le frisson. Le Mexicain, dernier adversaire de Georges Ory, ne sera pas à prendre à la légère, rompu aux durs affrontements,  il possède plus d’expérience que le Français. Hugo Guarneros est solide, avec une seule défaite concédée avant la limite en 2012 pour son 1er combat pro. Battre le Mexicain avant le terme des dix rounds pour sa 9eme sortie en professionnels, constituerait une performance de choix pour Loïc Tajan.

Quatre autres combats professionnels

Dans la catégorie des poids super-légers, Benjamin Dubois (9 v, 1 d, 1 n) passera au révélateur Jorick Luisetto (12 v, 5 d), un boxeur bien plus redoutable que ne l’indique son palmarès.    

En super-welters, Johnny Bertin (6 v, 1 n) sera opposé à Christophe Mbori Endanga (3 v, 1 d, 1 n).

En poids légers, Swan Barteau (3 d, 2 n) rencontrera Justin Dieme (1 v, 7 d, 2 n).

En super-coqs, Nicat Mammadov (2 v, 2 d) recevra la réplique de Salah Talbi (2 v, 2 d, 2 n).

Découvrez aussi
crossmenu
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram