Réouverture des clubs, mode d’emploi

Parce qu’il est inenvisageable que les clubs de boxe demeurent fermés le temps qu’un traitement et/ou un vaccin contre le Covid-19 soient trouvés, la FF Boxe a arrêté un ensemble de règles destiné à encadrer la pratique de ses licenciés durant la pandémie. Un corpus qu’elle a soumis au ministère des Sports.

Il est possible de suivre des entraînements de boxe alors que le virus va très probablement continuer de circuler au sein de la population. Et ce, à condition de se conformer de manière drastique à des règles impératives. Il en va de la sécurité de chacun mais également de la survie des clubs.

Que faire ?

La Fédération française de boxe a donc adressé au ministère des Sports ses préconisations pour que la pratique du noble art soit de nouveau autorisée au sein des associations affiliées et ce, dès le 2 juin. Pour cela, elle a planché sur un cahier des charges qui se décline comme suit :

1. Les interdictions

– Le prêt des équipements de protection individuelle (gants, masque, tenue, gourde, bouteille, casque etc.) ;

– l’accès au vestiaire, lequel pourra être limité, voire interdit ;

– se serrer la main.

2. Les conditions sanitaires

Il conviendra :

– d’utiliser des bouteilles d’eau ou des gourdes personnelles ;

– que le lieu comporte un point d’eau avec du savon et/ou que soit mis à disposition du gel hydroalcoolique ;

– d’appliquer les gestes barrière (1 mètre de distance entre les uns et les autres même en cas de port du masque) ;

– de désinfecter, entre chaque séance et entre chaque utilisation, le matériel pédagogique (cônes, cerceaux, échelles d’agilité…) ;

– d’utiliser des équipements de protection individuelle (masque) ;

– de prendre la température des enseignants avant la séance (pas d’intervention si elle est supérieure à 37,5° ou en cas de présence de signe(s) symptomatique(s) du Covid-19).

3. Le nombre de personnes accueillies

Il faudra adapter le nombre de personnes accueillies en fonction de l’espace utilisé. Soit, une personne pour 4 m2 avec, actuellement, un maximum de 10 pratiquants par séance.

4. La mise en place de l’activité

Là, les règles seront les suivantes :

– pas d’échange de matériel pendant la séance ;

– privilégier la préparation physique ; le travail des fondamentaux ; le travail de coordination, d’adresse et de motricité. Et ce, notamment, en se référant aux documents pédagogiques élaborés par la FF Boxe et diffusés en particulier sur le site Internet fédéral.

Comment faire ?

Évidemment, il ne s’agit pas, pour la FF Boxe, d’édicter un cadre d’activité et de laisser les clubs livrés à eux-mêmes pour animer les séances. A cette fin, elle est en capacité de leur proposer divers contenus pédagogiques adaptés aux circonstances exceptionnelles dictées par la pandémie de coronavirus. Une manière, aussi, d’entretenir et même de fortifier le lien qui l’unit aux clubs et à l’ensemble de ses licenciés.

1. Le canevas des gants de couleur

A cet égard, il convient de rappeler que la FF Boxe et les membres de la Direction technique nationale (DTN) disposent de vidéos et d’outils techniques accessibles au grand public, du débutant au confirmé. En l’occurrence, de tests techniques et d’exercices à la fois standardisés, progressifs et variés (carré boxe, échelle de rythme et renforcement musculaire). Ils ont été élaborés dans le cadre du vaste projet des gants de couleur, lequel constitue un axe majeur du développement du projet fédéral. La période actuelle peut être perçue comme une opportunité de le déployer et de le rendre accessible au plus grand nombre. Pour les licenciés intéressés, ce sera l’occasion de préparer en autonomie leur passage de grade en validant certaines compétences identifiées.

Par ailleurs, des vidéos ont été réalisées par des membres de la DTN. Elles portent sur des éléments techniques identifiés et des entraînements-types à décliner in situ.

De même, des tests et des exercices physiques standardisés avec ou sans matériel de boxe pourront être proposés. Ils seront accessibles au plus grand nombre.

2. Des formations à l’adresse des encadrants et des pratiquants

La FF Boxe peut assurer des formations en ligne et en visio sur des thématiques dédiées pour accompagner les entraîneurs et les licenciés dans la mise en place de l’activité en club.

De même, un tutoriel intitulé « Initiation boxe à domicile » pourrait être testé via le logiciel Zoom, d’utilisation aisée. Il s’adresserait aux membres d’une famille désireux de s’initier à la boxe à domicile. Pour cela, il leur suffirait de posséder une paire de gants de boxe par personne et de disposer d’une connexion Internet.

3. Quid pour les officiels ?

Pour ce qui est de la réglementation, de l’arbitrage et du jugement, des questionnaires en ligne sur le site Internet de la FF Boxe pourront être diffusés et accessibles, notamment sous forme de Quiz Boxe. Ce sera aussi l’occasion de promouvoir, en lançant une campagne sur ces thèmes, la réglementation et l’esprit de la boxe, quelle que soit la forme de pratique envisagée (éducative, amateur ou professionnelle).