Oui pour les mineurs, non pour le public

Comme cela avait été envisagé, le 17 novembre, par le Président de la République, Emmanuel Macron, les mineurs licenciés au sein des clubs auront accès aux gymnases et autres enceintes sportives couvertes à partir du 15 décembre de même que pendant les vacances scolaires.

Les jeunes licenciés de la FF Boxe sont donc habilités à retrouver le chemin de la salle et à s’entraîner à compter de la mi-décembre. Par ailleurs, les clubs auront la possibilité d’organiser des stages à leur intention durant la période des fêtes. Dans tous les cas, les contenus pédagogiques devront scrupuleusement respecter le « Protocole de reprise d’activités sportives des mineurs », publié par le ministère des Sports, lequel bannit notamment toute forme d’opposition.

A noter que les séances devront avoir lieu dans le strict respect du couvre-feu qui débutera à 20 h 00 et ce, à compter du 15 décembre. Il conviendra de faire en sorte que les intéressés puissent regagner leur domicile pour cette heure. La pratique sportive ne sera en effet pas autorisée le soir, a averti le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin. Jusqu’à quand ? Le Gouvernement ne l’a pas spécifié mais au moins jusqu’au 7 janvier, jour où il est prévu que la situation soit réexaminée.

Un réexamen de la situation prévu le 7 janvier

D’ici là, les règles seront les mêmes que celles qui prévalaient au cours du précédent couvre-feu, au mois d’octobre. Ainsi, les déplacements pour exercer son activité professionnelle seront autorisés sous réserve de présenter une attestation de déplacement dérogatoire à télécharger. Les officiels et les entraîneurs qui interviendront lors des galas de boxe en soirée – lesquels ne pourront comporter à leur programme que des pugilistes professionnels ou inscrits sur les listes de haut niveau – seront tenus de se munir de ce précieux document. « Les éducateurs sportifs seront autorisés à déroger au couvre-feu, uniquement au titre de leur activité professionnelle, c’est-à-dire pour encadrer les sportifs professionnels et les sportifs de haut niveau, rappelle, à ce sujet, le ministère des Sports. Les autres activités des éducateurs devront s’effectuer dans le respect du couvre-feu. »

Pour ce qui est des athlètes concernés, l’attestation pourra soit être produite sur la base d’un contrat de travail, soit être délivrée par la Fédération, laquelle certifiera alors que la personne a bien le statut de pro ou est membre d’un collectif national et répertorié comme tel.

Quant aux évènements sportifs en extérieur comme en intérieur, à l’image des réunions pugilistiques, ils continueront de se dérouler à huis clos, a minima, là encore, jusqu’au 7 janvier, comme l’a précisé, le 10 décembre, le Premier ministre, Jean Castex. La situation sanitaire ne s’est en effet pas suffisamment améliorée pour permettre, dès à présent, l’accueil, sans risque, en tribunes, de spectateurs et de supporters.

tableau décisions sanitaires 2021 sport ffb federation francaise de boxe
tableau décisions sanitaires 2021 sport ffb federation francaise de boxe
tableau décisions sanitaires 2021 sport ffb federation francaise de boxe
affiche gestes barrieres sport ffb federation francaise de boxe