Samuel Kistohurry : « Je voudrais remercier le travail fantastique de mes entraîneurs »

Le poids Plumes de l’Equipe de France Samuel Kistohurry a répondu à l’interview du service média de l’EUBC suite à sa qualification pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020 lors du Tournoi de Qualifications Olympiques de Londres, le 16 mars 2020.


Le Français Samuel Kistohurry a commencé les rencontres internationales en 2010, à l’âge de 15 ans, et après 10 ans au plus haut niveau de boxe, il s’est qualifié pour les Jeux Olympiques de Tokyo lors du Tournoi de Qualification Olympique (TQO) Européen de Londres. Le poids Plumes rejoint son partenaire Billal Bennama, également qualifié à Londres.

Le boxeur français a compétité dans de nombreux événements internationaux tels que les championnats du monde AIBA ou les Jeux Européens et a aussi connu une belle réussite aux World Series of Boxing (WSB). Kistohurry a battu le double champion d’Europe U22 Roumain Robert Jitaru, ainsi que le Belge Vasile Usturoi à Londres pour obtenir sa qualification pour Tokyo.

« Je rêvais des Jeux Olympiques, me qualifier pour Tokyo est le point d’orgue de ma carrière. Ce sont toujours de grands moments quand je peux représenter mon pays sur la scène internationale, ce sera d’autant plus spécial aux prochains Jeux. 

Je voudrais remercier le travail fantastique de mes entraîneurs et préparateurs physique qui m’ont permis de décrocher cette qualification, sans leur travail et les efforts qu’ils ont consenti je n’en serais pas là.

Notre équipe technique a préparé une bonne tactique pour mes combats, j’ai donc pu poser problème à mes opposants et en utilisant mon jeu de jambe j’ai pu toucher avec précision. Je savais que mon second opposant, le Belge Vasile Usturoi, était un technicien, je me suis donc employé à avancer sur lui pour trouver la distance qui m’avantageait le plus et remporter la victoire.

Mon prochain objectif est de décrocher une médaille aux JO Tokyoïtes et j’ai désormais du temps devant moi pour bien me préparer. Je veux repartir du Japon sans regret et je ferai le nécessaire cette année pour obtenir le meilleur résultat possible.Je reste confiné chez moi durant cette période compliquée, j’ai des appareils de musculation et un tapis de course pour garder la forme. Même si les conditions sont pénibles, je m’entraîne au maximum à la maison. » déclare le français Samuel Kistohurry sur son expérience à Londres son ressenti et sa préparation olympique.