Résultats des boxeurs pros Français (27/11/2021)

L’activité boxe était au rendez vous en France lors de ce dernier Week end de Novembre avec pas moins de cinq réunions comportant des rencontres professionnelles.

A Laval

Quatre combats professionnels encadraient le double championnat (WBA/IBO International) de Jordy Weiss.

Cédric Vitu (48 v, 4 d, 1 n) a concédé le premier match nul de sa longue et riche carrière devant le solide Serbe Ognjen Raukovic (8 v, 23 d, 1 n). «Je ne cherche pas d’excuses, commente Cédric Vitu. Je n’ai su que cinq jours avant si j’allais boxer, je n’ai pas trop bien gérer le poids. J’ai contrôlé avec mon bras avant, en face il y avait un bon boxeur, bien sec et qui frappait, il avait battu Karim Achour. Le combat piège qu’il faut aborder dans de bonnes conditions, ce qui n’était pas mon cas. J’étais allé mettre les gants avec Hassan (N’dam), j’avais retrouvé de bonnes sensations. J’ai toujours envie mais il est vrai que j’ai toujours eu du mal à être 100% motivé pour ce genre de combats. »

La finale du critérium des poids super-légers entre Nathan Pineau Laib (7 v) et Samy Khellas (2 v, 4 d, 2 n) a vu la victoire aux points (39-38) du premier nommé.

Samy Khellas, éliminé par le Nantais en demi-finale, avait été repêché suite au forfait de Cédric Mayemba. Le Bordelais a opté pour une autre stratégie lors de cette revanche en se plantant au centre du ring. La précision de Nathan Pineau Laïb et ses coups au corps ont fait la différence.

En poids coq, Romane Geffray (2 v, 3 d, 1 n) a battu aux points (59-55, 59-55, 58-56) l’expérimentée  Serbe Marijana Dasovic (0 v, 11 d, 1 n). « Cette adversaire avait beaucoup de défaites mais elle était rude et courageuse, commente Alban Georget, le coach de Romane Geffray et Nathan Pineau Laïb. Le combat commençait bien mais Romane s’est blessée à la main gauche au 2eme round et elle ne pouvait plus donner son bras avant au 3eme. Je lui ai conseillé de faire des feintes, des déplacements et  des appels avec son bras avant puis de donner des coups corps face avec son bras arrière pour gagner les rounds »

Crédit photo/ Kévin ROUSCHAUSSE – LAVAL la ville

Le poids Lourd-légers Brice Clavier (2 v, 1 d) s’est incliné avant la limite (TKO 4)  devant Alexandre Coustre (3 v). Le combat fut spectaculaire avec des comptes de chaque côté. Brice Clavier a expédié son rival au tapis au 1er round avant d’être lui-même compté lors des trois minutes suivantes. Alexandre Coustre a changé de tactique à la 3eme reprise en bougeant et il a contré Brice Clavier qui s’est retrouvé au sol. Le Nazairien a réussi à terminer la reprise mais il a été arrêté par l’arbitre au cours du 4eme round.  

A La Souterraine

Deux combats professionnels pour deux résultats nuls.

En poids mi-lourds, Cyril Joly (11 v, 11 d, 1 n) a fait match nul (59-55, 57-57, 57-57) avec  Martin Owono (8 v, 34 d, 4 n) et les deux poids lourd-légers Aboubacar Yoada (1 v, 1 n) et Jerôme Tardivel (0 v, 2 d, 1 n) ont été renvoyés dos à dos (39-37, 38-38, 38-38).

A Morcenx

En poids moyen, Noel Lafargue (8 v, 2 d) a battu aux points (59-57) Raphaël Bocquet (3 v, 34 d, 1 n).

A Abbeville

En poids welters, Karim Guercif (1 v, 1 d, 1 n) a ouvert son compteur de victoires en dominant aux points (60-54) le Georgien Valeri Gojiashvilli (2v, 2 d). « Son adversaire était bon, indique Jérôme Fouache, il était plus grand que lui et Kamel a boxé offensivement  tout en se méfiant des contres du Georgien car sa droite plongeante pouvait être dangereuse. »

Le jeune poids super-welters, Georges Wiss (5 v, 1 n) a battu aux points (58-56) le Georgien Nobar Robakidze (16 v, 41 d, 6 n).

A Gien

Quinze jours après s’être adjugé de la coupe de France élites des poids moyens, Franck Zimmer (10 v, 2 d) s’est imposé aux points (60-54, 59-55, 59-55) devant Melvudin Suleymani (8 v, 14 d, 3 n).

En poids welters, Melvin Moreau (7 v, 4 d) a battu Joseph Meyobene (3 v, 1 d, 1 n) par jet de l’éponge à la 1ere reprise . « Le combat s’est bien passé pour moi, avec un arrêt par jet de l’éponge après avec mis mon adversaire ko au bout de 28 secondes dans le premier round sur une droite au menton  » commente Melvin Moreau.

En poids super-légers, le talentueux Jeremy Dupetitmagneux (5 v, 1 n) a effectué un retour victorieux après presque deux ans sans boxer en battant par décision majoritaire (59-55, 58-56, 57-57) Alain Christian Sangue (11 v, 7 d, 1 n).