Résultats des boxeurs Français (20/11/2021)

Dix combats professionnels dans trois galas dont deux championnats de France et un championnat du monde se sont disputés ce week-end en France.

A Douai

En marge du championnat du monde de Ségolène Lefebvre (lire ici), il y avait trois combats professionnels.

En poids super-welters, Barthélémy Lefebvre (20 v, 11 d, 1 n) a battu aux points (59-54, 59-54, 60-53) Victor Garcia (8 v, 10 d, 4 n).

Le Douaisien a mis au tapis son adversaire au 2eme round avec un enchainement crochet gauche crochet droit suivi d’une droite pleine face. L’Alsacien a pu reprendre le combat mais il n’a jamais été en mesure d’inquiéter le Nordiste.   Barthélémy Lefebvre terminera fort en délivrant une série d’une dizaine de coups corps face. «Tout s’est passé comme je l’ai prévu, indique Barthélémy Lefebvre. Il était fort physiquement, je l’ai mis au tapis et j’ai ensuite déroulé ma boxe ».

En super-légers, Messaoud Oubaali (4v) a dominé aux points (60-53, 60-53, 59-54) Mohamed Charef (1 v, 5 d, 1 n).

Mohamed Charef a avancé sur son rival pour se faire contrer régulièrement par Messaoud Oubaali. Doté d’un beau coup d’œil, ce dernier l’a régulièrement ajusté avec son bras avant et son uppercut droit. Le jeune Oubaali a trouvé l’ouverture au 3eme round avec une droite, il a enchainé avec une série de crochets des deux mains et Mohamed Charef est allé au tapis. Excellent technicien et mobile, Messaoud Oubaali a géré le reste du combat. «Il a cherché l’épreuve de force, la stratégie était simple avec uppercut bras arrière quand il rentrait. D’ici un an, j’aimerais faire un championnat de France » déclare un Messaoud Oubaali qui semble promis à un bel avenir.

Le 3eme boxeur de la Team Pantigny, Leo Paez (2v, 2 d, 1 n) a connu moins de réussite que ses camarades de club en étant arrêté à la 4eme et dernière reprise de son combat face à Mevludin Suleymani (8 v, 13 d, 3 n). Voyant que son boxeur était en difficultés à la 4eme reprise, Robert Pantigny a jeté la serviette.

A Grenoble

Deux championnats de France et trois combats d’encadrement dans cette soirée diffusée sur TV Fight Nation.

L’invaincu Lourd-légers, Leonardo Mosquea (6 v) a battu Fabrice Lewis Menayame (2 v, 3 d, 1 n) par arrêt de l’arbitre à la 5eme reprise.

Leonardo Mosquea a enclenché la marche avant mais il s’est heurté à un vaillant adversaire qui lui a tenu la dragée haute jusqu’au 4eme round. Fabrice Lewis Menayame a accusé un crochet gauche au corps, Léo Mosquera ne l’a plus lâché, il a porté l’escouade fatale à la 5eme reprise  avec une pluie de crochets des deux mains. Fabrice Lewis Menayame refusait d’abdiquer mais les coups reçus et son absence de réaction incitaient l’arbitre à stopper le combat.

En poids super-moyens, Lancelot Proton de la Chapelle (1 v)  a effectué des débuts professionnels victorieux en battant aux points (60-54, 59-55, 58-56) Pierre Rosadini (0 v, 4 d).

Le Normand a fait valoir sa technique supérieure pour placer son direct du bras arrière, sa mobilité lui permettant de se mettre hors de portée des coups de son opposant même s’il s’est fait parfois par les crochets de Pierre Rosadini en fin de combat.

Dans un combat de poids lourd-légers disputé en six rounds, Yoann Bloyer (21 v, 41 d, 2 n) est venu à bout de Matin Owono qu’il a battu aux points par décision partagée (57-56, 58-56, 55-58).  

A Auray

En poids légers, Akkouh Oilyd (2 v) a battu aux points le vaillant Sébastien Chureau (0 v, 7 d, 1 n).