Première étape européenne pour Milan Prat à Massy

Ce vendredi 24 juin à Massy, l’invaincu Milan Prat (15 v) disputera le titre vacant de l’union européenne des poids super-welters contre un autre invaincu en la personne du belge Amaury Masseneaux (10 v, 1 n).

Ce championnat de l’union européenne sera le principal combat d’encadrement du grand gala organisé par le Ring de Massy et diffusé sur Fight Nation, où la tête d’affiche sera tenue par Anderson Prestot qui tentera de détrôner le champion d’Europe des poids moyens, l’italien Matteo Signani. Le championnat de France des poids moyens entre Franck Zimmer et Kalilou Demebele et un 4eme combat professionnel compléteront le programme.

Le jeune (22ans) boxeur, entrainé par Kassa Barradji, est devenu en quelques mois l’un des pugilistes les plus appréciés  de l’hexagone. Son style offensif est spectaculaire, avec des victoires avant la limite comme en raffole le grand public. Malgré une apparente insouciance, Milan Prat s’est fixé des objectifs élevés dans son sport et il ne lésine pas sur les moyens pour les atteindre. « Je suis parti cinq semaines à Londres dans le quartier de Finchley où j’étais déjà allé. J’ai travaillé d’arrache-pied là-bas, j’ai croisé Josh Kelly, Abass Baraou et d’autres excellents boxeurs. J’ai progressé par rapport à ma précédente préparation ici », indique le français qui est rentré au pays le week end dernier.

En quinze sorties dans les rangs professionnels, Milan Prat n’a pas perdu une seule reprise, un excellent bilan qui pourrait provoquer un excès de confiance ? « Pas du tout, mon adversaire est invaincu, je ne le connais pas. On se prépare dur, je ne sous-estime jamais un adversaire, j’ai des ambitions et je ne peux pas me permettre de buter sur ce championnat de l’union européenne. Le haut niveau c’est sérieux, je suis prêt pour douze, quinze voire vingt rounds s’il le fallait», confie le drancéen.

 « On avance étape par étape  »

Avec son punch, il parait peu probable que le combat aille à son terme, « je sais que je frappe mais mettre mon adversaire KO n’est pas la priorité qui reste la victoire, si cela arrive tant mieux. Dans ma préparation, j’ai cherché à améliorer ma défense, à corriger mes défauts, à peaufiner mes points forts ».

Pour la majorité des observateurs, Milan Prat sera le grand favori de ce rendez-vous continental. Même si l’ex champion de France se veut prudent et rechigne à évoquer la suite, il consent à indiquer que ce combat doit l’amener vers le championnat d’Europe (EBU). En cas de victoire, il effectuera un bond conséquent au classement EBU où il pointe actuellement à la 10eme place. «C’est mon team qui gère tout cela, moi je me prépare pour être au maximum à chaque combat et boxer, si plus tard l’opportunité d’être champion d’Europe se présente, nous irons, peu importe qui aura la ceinture à ce moment-là. J’entame ma 3eme année en professionnel, beaucoup de boxeurs ont refusé de me rencontrer même en proposant de bonnes bourses, donc on avance étape par étape avec l’objectif de monter jusqu’à ce qu’ils n’aient plus le choix ».