Matteo Hache décroche le titre national des poids moyens

Ce Mardi 5 Octobre à Monaco, Matteo Hache (8 v) s’est emparé du titre vacant de champion de France des poids moyens en battant aux points par décision partagée (96-94, 96-94, 94-96) Moughit El Moutaouakil ( 15 v, 2 d, 1 n).

La capacité du Normand à contenir les assauts de « Guito » pendant dix rounds constituait l’une des inconnues de ce championnat. Matteo Hache a rempli cette partie du contrat en connaissant toutefois quelques périodes de flottement.

Le schéma du combat fut défini dés le premier round avec un Matteo Hache virevoltant et un Moughit El Moutaouakil offensif, posé sur ses appuis et prêt à déclencher à la moindre ouverture. Pendant trois reprises, le Francilien ne parvint pas à fixer son remuant adversaire. Matteo Hache exploitait son avantage d’allonge pour développer sa boxe à distance et distiller ses frappes qui manquaient de puissance pour stopper les offensives de son rival.

Moughit El Moutaouakil durcissait les échanges à partir de la 4eme reprise avec des crochets des deux mains au corps, Matteo Hache remisait avec précision mais toujours sans efficacité dans ses coups. Au 7eme round, le jeune Normand marquait le pas et Guito El Moutaouakil se faisait plus pressant, il fixait son rival dans un coin et il le touchait avec quelques crochets. Au cours des reprises suivantes, Matteo Hache acceptait l’épreuve de force et le travail de prés mais M. El Moutaouakil se montrait intraitable et il était contraint de rompre en premier.

Les deux hommes lâchaient tout lors de l’ultime round, Matteo Hache passait un crochet gauche et une droite à la face pour conclure un beau championnat de France.

Le verdict des juges fut sifflé par une partie du public Monégasque qui avait pris fait et cause pour la marche en avant et l’efficacité de Moughit El Moutaouakil. Dominique Nato, président de la Fédération Française de Boxe, qui remettait la ceinture au vainqueur, a déclaré que Moughit El Moutaouakil serait maintenu challenger afin qu’un combat revanche lui soit accordé.

Trois autres combats figuraient au programme

En poids plumes, Florent Montels (22 v, 2 d) a battu avant la limite Joël Sanchez (5 v, 25, d, 1 n) par jet de l’éponge au 3eme round.

L’Agathois s’est montré intraitable en faisant preuve d’une efficacité insoupçonnée devant un boxeur jamais battu avant le terme. Une première droite a secoué le coriace Nicaraguayen au 2eme round avant que Florent Montels n’accélère à la reprise suivante et touche avec une série corps face. Joël Sanchez glissait au tapis en même temps que son coin jetait sagement l’éponge.

En poids légers, l’ex champion de France Khalil El Hadri (12 v, 1) a battu aux points (60-55, 59-55, 60-54) le Hondurien basé en Espagne, Jayro Duran (14 v, 12 d). Appliqué et moins fougueux qu’à son habitude, le Muriautin a offert un récital technique avec ses combinaisons corps/face et ses doubles frappes du même bras. Il n’aura manqué qu’une victoire avant la limite pour que Khalil El Hadri ne soit pleinement satisfait.

En poids lourds, l’Ukrainien Oleksiy Timchenko (2 v, 1 d) a mis KO au 3eme round le débutant Geoffroy Trimoreau.