Marie Connan s’incline devant Joana Suarez

Ce soir à la salle Ampère à Vendôme, Marie Connan (4 v, 2 d) a échoué dans sa tentative de devenir championne d’Europe des poids mi-mouche. La Française s’est inclinée par décision majoritaire ( 94-94, 96-93, 95-93) devant l’Espagnole Joana Suarez (6v, 1d, 1n).

La boxeuse de l’US Vendôme Boxe avait confié que la gauchère Ibère était puissante et qu’elle n’aurait pas droit à l’erreur, elle avait malheureusement vu juste. Deux secondes d’inattention et deux voyages au tapis, lui enlèvent une victoire qui lui semblait promise au vu de l’ensemble du combat.

Après le traditionnel round d’observation au cours duquel les deux jeunes femmes se jaugeaient avec prudence, intervint le premier coup de semonce pour Marie Connan. Elle avançait sur Joana Suarez, la main droite pas assez relevée et le direct du bras arrière de l’Espagnole arrivait au visage de la Française qui allait au tapis. Plus surprise que réellement sonnée, Marie Connan se relevait immédiatement mais elle était logiquement comptée. Frustrée et vexée par ce coup, elle attaquait le 3eme round, en étant confrontée à une double équation: Raccourcir la distance face une rivale plus grande, pourvue d’une allonge supérieure et gauchère, qui de surcroit, ne se livre pas et attend pour contrer avec son bras arrière. La tâche s’annonçait ardue…

Deux comptes qui font la différence

Marie Connan connaissait à nouveau les affres du tapis en début de 4eme reprise sur une action en tous points similaire à son précèdent compte; un pur et précis direct du gauche encaissé à la face lors d’une rentrée. Se sachant grandement en retard au pointage, Marie Connan a ensuite redoublé d’efforts pour dominer son adversaire avec ses crochets des deux mains à la face.

Au 6eme round, Marie Connan réussissait à imposer sa boxe de prés et l’Espagnole était contrainte de se livrer. Dominée de prés et obligée de reculer, Juarez reprenait sa distance et restait menaçante avec son puissant direct du gauche. Le combat se durcissait au cours des trois minutes suivantes et les deux femmes échangeaient de gros coups bien appuyés, la Française prenait l’avantage et mettait son emprise sur la fin de l’affrontement. Joana Suarez jouait la montre au 9eme round en s’accrochant pour freiner les ardeurs d’une Marie Connan déterminée à renverser la vapeur. L’ex championne de France avait beau terminer en trombe l’ultime reprise, les deux rounds perdus 10-8 pesaient lourd dans le verdict rendu par les trois juges.