Search
Generic filters
Intranet
Boutique officielle

Mathieu Bauderlique à quitte ou double

Partager cet article sur 
Retour aux actualités

Le Nordiste (21 v, 1 d) dispute un combat crucial, ce samedi, à Djeddah, en Arabie Saoudite. En l’occurrence, une demi-finale WBC des mi-lourds face à l’Anglais Callum Smith (28 v, 1 d) au même programme que le championnat du monde des lourds entre Oleksandr Usyk et Anthony Joshua.

A trente-trois ans, c’est le rendez-vous le plus important de sa carrière. La formule est souvent rabâchée. Là, elle n’a rien de galvaudé. Un peu moins d’un an après s’être brillamment paré de la ceinture continentale en hachant menu, avant la limite, le Russe Igor Mikhalkin, l’Héninois a dû patienter plus que prévu pour avoir une opportunité digne de ce nom. Dans l’idéal, il aurait voulu qu’elle fût planétaire. Avant cela, il lui faudra donc dominer le natif de Liverpool, Callum Smith, pour espérer défier l’épouvantail de la catégorie, le Russe Artur Beterbiev, champion WBC-IBF-WBO et vainqueur de tous ses duels avant la limite.

Satisfait du travail accompli à la salle

Mais on n’en est pas encore là : il convient, déjà, de passer l’obstacle Callum Smith qui a un faible pour les Français, lui qui a déjà étrillé Christopher Rebrasse, Hadillah Mohoumadi et Hassan N’Dam et N’Jkam. Précis techniquement et frappeur, le sujet de Sa Gracieuse Majesté, ex-champion du monde des super-moyens, est un client qui ne compte qu’un échec, aux points, devant Saul Canelo Alvarez, excusez du peu.

Afin de préparer pareille échéance, le médaillé de bronze aux Jeux de Rio s’est exilé, comme il en a l’habitude, plusieurs semaines au Canada où il a bossé dur sous la houlette de Stéphan Larouche. Loin d’être un adepte des grands bavardages oiseux, le protégé de Mohamed Nichane aborde le jour J sereinement, conscient et suffisamment satisfait du travail accompli à la salle pour ne pas se laisser submerger par l’enjeu et se persuader qu’il arrivera à dérouler sa boxe selon le plan de bataille prévu sans se perdre en cours de route.

Profiter de ces précieux instants sous les feux de la rampe

Même s’il n’a pas forcément les faveurs des pronostics, le Tricolore voudra profiter de ces précieux instants sous les feux de la rampe et des caméras, en somme, de l’occasion qui lui est offerte de gagner en visibilité en étant à l’affiche d’un tel événement organisé par le promoteur Eddie Hearn et sa société Matchroom. Mieux, il est persuadé d’avoir sa chance et montera sur le ring avec l’ambition de décrocher la timbale.

Pour cela, il devra faire avec l’allonge supérieure du Red. Autrement dit, ne pas lésiner sur l’usage du jab et imposer sa propre cadence, histoire de ne pas subir celle du British. Mohamed Nichane jure, une nouvelle fois, que son boxeur a travaillé les moyens de défense. On le croit même si ce n’est pas dans ce registre que son fougueux élève, castagneur dans l’âme, s’accomplit le plus spontanément. Bien se protéger pour ne pas perdre, attaquer sans retenue pour gagner : Mathieu Bauderlique sait ce qu’il lui reste à faire. Il en a les moyens et le talent.

Découvrez aussi
crossmenu
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram