Lounes Hamraoui monte en puissance

Le Français a aisément dominé (5-0) le Slovaque Nick Veber Nikolov, en seizième de finale des Mondiaux, au terme d’une prestation qui a viré à la démonstration. De bon augure pour la suite de la compétition.

Lounes Hamraoui entamait ce duel de fausses gardes en gardant quelque peu ses distances alors qu’il était plus petit que son rival. La stratégie était la bonne car en forçant son adversaire à déclencher le premier, il le contrait en passant, en cross, son bras arrière sur le bras avant du Slovène qui n’avait pas fini de donner son direct. Virevoltant du buste, le Normand alternait savamment offensives à distance et à mi-distance sans jamais se laisser engluer dans des corps-à-corps et des accrochages.

Échaudé après avoir perdu le premier round, Nick Veber Nikolov se montrait moins téméraire et laissait un peu l’initiative au Rouennais. Mais même dans cette configuration, il était pris de vitesse par le Tricolore dont la rapidité d’exécution était un plaisir pour les yeux.

« Pour le moment, il réalise un beau parcours »

Les débats n’étaient pas d’une formidable intensité mais c’était systématiquement le Français qui les menait à sa guise et en imprimait le tempo. Son jab débroussaillait le terrain pour, ensuite, combiner avec classe et précision. De quoi remporter les trois rounds à l’unanimité des juges.

Un carton plein qu’a forcément apprécié Malik Bouziane : « Lounes a été plus actif qu’à son habitude. Nous lui avons demandé d’attaquer et de ne pas rester dans la zone de contact. Défensivement, même s’il avait un peu les mains basses, il a effectué de bons retraits et de bons décalages. Il boxe au feeling, en misant beaucoup sur l’anticipation et la contre-attaque. Pour le moment, il réalise un beau parcours lors de ces championnats du monde. Il prend confiance et pourra aborder le prochain tour avec sérénité. »