Le pass sanitaire sur et au pied du ring

Le Gouvernement a précisé la déclinaison des mesures sanitaires dans le champ du sport valables à partir du 9 août. L’idée est bien de généraliser, à de rares exceptions près, le pass sanitaire comme préalable incontournable pour qui veut s’adonner à un sport en club, de boxe ou autre. Aux associations, donc, de s’adapter à ce dispositif nécessaire mais qui risque d’avoir des effets délétères.

Quand faut-il le pass sanitaire ?

> Le pass sanitaire est, dès à présent, obligatoire pour :

tous les Sportifs de haut niveau (SHN) et professionnels, que ceux-ci s’entraînent dans des enceintes couvertes ou en extérieur ;

tous les pratiquants – et donc les licenciés de la FF Boxe – majeurs et mineurs (à compter, pour ces derniers, du 1er octobre), là encore, qu’importe le lieu.

A chaque fois, tous les types de pratique, notamment avec contacts, sont, dès lors, autorisés et sans nombre limite de participants tandis que les vestiaires sont accessibles aux intéressés.

les spectateurs, que la compétition ait lieu à l’intérieur ou en plein air, quel que soit le nombre de personnes en tribunes. Une affluence sans jauge est possible quand toutes les place sont assises. En revanche, lorsque celles-ci sont debout, il convient de respecter un mètre de distance entre chacun. Enfin, dans tous les cas, les gestes barrières s’appliquent.

> Le pass sanitaire sera obligatoire, à compter du 31 août, pour :

Les bénévoles et les salariés, majeurs et mineurs (à compter, pour ces derniers, du 1er octobre), officiant dans des établissements recevant du public (ERP) ou lors de manifestations sportives, en particulier les galas de boxe, quel que soit le type de boxe (BEA, boxe amateur, professionnelle). 

> Sont exemptés de pass sanitaire les élèves du primaire et du secondaire, les étudiants de l’enseignement supérieur et les personnes qui suivent une formation professionnelle dans le domaine du sport quels que soient l’âge, le lieu et la discipline. Un assouplissement qui concerne notamment la pratique du noble art lors des cours d’Éducation physique et sportive (EPS) mais aussi durant les activités périscolaires ou encore, dans le cadre du sport universitaire.

Quand faut-il porter le masque ?

Il n’est pas obligatoire pour les personnes qui doivent présenter leur pass sanitaire pour pratiquer une activité sportive encadrée au sein d’un ERP, qu’importe sa configuration (ouverte ou fermée). C’est le cas des adhérents des clubs de la FF Boxe.

Toutefois, il demeure vivement conseillé quand cela est possible.

Qui contrôle ?

L’exigibilité du pass sanitaire est assurée :

– soit par le responsable de l’équipement, c’est-à-dire par la personne mandatée par le gestionnaire l’enceinte, en général salariée par ce dernier. Pour ce qui est des gymnases qui accueillent les clubs de boxe, il s’agit, le plus souvent, d’employés municipaux en charge de l’accueil.

– soit l’organisateur de l’activité – en l’occurrence, le club de boxe – qui a pris soin, au préalable, de désigner une ou des personnes auxquelles le contrôle du pass sanitaire incombe. Autrement dit, le référent Covid du club et/ou l’entraîneur qui anime la séance.

Nouvelles règles sanitaires pour le sport à compter du 09/08/2021