Les CFA de nouveau reportés

Les étapes du déconfinement édictées par le Gouvernement ont contraint la FF Boxe à revoir ses plans et à repenser le calendrier des championnats nationaux en les décalant une seconde fois.

Les trois temps décrétés par le ministère des Sports pour procéder à un déconfinement qui se veut progressif compliquent singulièrement la tâche des instances dirigeantes des sports de combat. En effet, le retour des mineurs dans les clubs de boxe ne sera possible qu’à partir du 15 décembre et encore, selon un protocole qui exclut, au moins dans un premier temps, les oppositions. Et pour ce qui est des adultes, pour l’instant, rien n’a encore été officialisé. Il n’est pas dit qu’ils puissent reprendre le chemin de la salle le 20 janvier, troisième échéance butoir du déconfinement.

Dans ces conditions, il n’était plus possible de faire débuter les Critériums nationaux cadets et cadettes et les championnats de France juniors le 19 février ni les Championnats de France amateurs (CFA) seniors masculins et féminins le 6 mars. Les uns et les autres n’auraient pas eu assez de temps de pour s’entraîner et se réathlétiser comme il convient, sachant qu’il faut, de surcroît, compter avec l’interruption des vacances scolaires de Noël et la période des fêtes.

Une limite en terme de programmation

Nécessité faisant loi, la Commission nationale de boxe amateur (CNBA) s’est résolue à décaler l’ensemble de dates en espérant que cet agenda revu et corrigé sera le bon et, donc, que la situation sanitaire ne se dégradera pas sous la forme d’une troisième vague épidémique.

En conséquence, les Critériums nationaux cadets et cadettes et les championnats de France juniors se tiendront, si tout va bien, dans la deuxième quinzaine d’avril et les CFA en mai. Ce qui constitue une limite en terme de programmation dans la mesure où, en juin, devrait très probablement avoir lieu, en France, à Villebon-sur-Yvette, le Tournoi de qualification (TQO) mondial auquel participeront les membres des équipes de France.

A noter que cette nouvelle configuration oblige les Commissions régionales de boxe amateur (CRBA) a fournir à la CNBA les listes des athlètes qu’elles proposent d’engager pour les phases nationales au plus tard le 8 mars pour les cadets, les cadettes, les juniors garçons et filles et le 29 mars pour les seniors hommes et femmes. Ce qui signifie qu’elles auront dû, auparavant, avoir organisé et achevé leurs champions régionaux respectifs.

Sauf imprévu, les finales des critériums et des CFA juniors se dérouleront à Pessac, celles des CFA seniors féminins au Havre et celles des CFA seniors masculins à Paris ou à Levallois.