Samir Ziani ronge son frein

Le champion d’Europe des super-plumes (32 v, 3 d), qui devait en découdre avec l’Espagnol John Carter (13 v, 1 n), le 13 août dernier, s’est une nouvelle fois retrouvé sans adversaire. Il est, à présent, censé redonner sa chance à Farouk Kourbanov (18 v, 3 d) avant de viser plus haut…

Après deux reports successifs du combat, initialement prévu en juin avant d’être décalé en juillet puis en août pour cause de Covid, un membre de l’entourage de John Carter ayant été contaminé avant que la Préfecture de Marbella n’interdise, toujours pour des motifs sanitaires, la tenue de l’événement, Samir Ziani ne remettra donc pas en jeu son bien face à l’Ibère. Il s’est vu désigner comme nouveau challenger officiel le Belge Farouk Kourbanov, le même contre qu’il déjà conservé son titre continental, le 26 octobre 2019, à Agen.

« L’EBU nous ayant demandé de lui accorder une revanche, nous allons le faire. J’ai accepté parce que je souhaite boxer, confirme le tenant. Je ne veux pas rester inactif. J’ai également des sponsors qui m’attendent. Farouk Kourbanov est technique. Il boxe en contres, de manière assez aérienne mais il n’avance pas sur l’adversaire. Logiquement, je devrais de nouveau réussir à prendre le dessus mais il ne faut jamais vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué. »

Avec le maire de Villeneuve sur lot Guillaume Lepers. Ancien directeur des achats de Gifi.

« Je remercie mes partenaires pour leur fidélité »

A ce jour, les Belges ont remporté les enchères sur le fil mais il n’est cependant pas exclu que la confrontation ait lieu en France. Des discussions en ce sens ont actuellement cours entre les deux camps. « Je mobilise mon équipe, c’est-à-dire mon agent, Gary Hyde, et mes partenaires pour voir ce que l’on peut faire », assure le Français. Au niveau sportif, je continue de m’entraîner mais sur le plan financier, cela commence à être une petite claque car les dépenses s’enchaînent sans retour sur investissement. Dans ce contexte particulier, je remercie d’autant plus mes partenaires pour leur fidélité. Ce sont devenus des amis. Ils comprennent la situation. Nous fonctionnons à la parole et nous restons soudés », explique celui qui est embauché par l’enseigne Gifi tout en étant détaché afin de pouvoir mener de front sa carrière pugilistique.

Toujours est-il que cela fait plusieurs mois que l’élu municipal de Villeneuve-sur-Lot, en charge de la Jeunesse, sue en attendant une échéance ferme. « Même si, pour l’instant, il n’y a pas de combat au bout, on ne se prépare jamais pour rien, tempère-t-il. C’est un investissement pour l’avenir d’autant que j’ai la possibilité de bien récupérer. Je fais attention à mon corps. Et puis j’aime l’entraînement et je ne fais que ça. Ce n’est pas comme si je devais parallèlement aller bosser chaque jour sur les chantiers. J’ai la chance de ne pas être dans cette configuration et de voir ma famille le soir. Pour autant, j’ai envie de monter sur le ring et de faire le show. Je suis fait pour ça. Or, là, cela fait quasiment un an que je n’ai pas combattu. »

A la droite le député du Lot et Garonne à la gauche le directeur général de l’enseigne Gifi et à côté de lui Ginestet Phillipe le fondateur et PDG de l’enseigne Gifi et patron de l’enseigne Besson Chaussure. 

« Beaucoup ne veulent plus m’affronter »

Dans le cas où le Lot-et-Garonnais passerait de nouveau sans encombre l’obstacle, il ambitionne de disputer enfin une véritable demi-finale mondiale débouchant, pour le vainqueur, sur un championnat planétaire en bonne et due forme. Le Britannique Gary Hyde se démène en ce sens. La chose a d’ailleurs failli se faire ces dernières semaines avant que les adversaires ciblés, à l’image de l’Américan O’Shaquie Foster, se dérobent et optent pour un défi moins relevé que celui représenté par le Tricolore. « Après ma victoire en Angleterre, devant Alex Dilmaghani, en septembre dernier, beaucoup ne veulent plus m’affronter, déplore Samir Ziani. Je vais donc enchaîner un quatrième championnat d’Europe afin d’avoir encore plus de crédibilité aux États-Unis. Une chose est sûre, si je gagne aux dépens de Farouk Kourbanov, ce sera ma dernière défense. »