Retour sur les résultats des pros français de la semaine (13/07/22)

Retrouvez ci dessous, les résultats des pugilistes professionnels Français qui se sont produits sur les rings au cours de cette troisième semaine de juillet.

A Pointe-A-Pitre

Deux semaines après avoir conquis une ceinture IBO à Garges-Lès-Gonesse, la super-coq Jessya Marcel (7 v) a battu aux points (60-54) la serbe Tijana Draskovic (1 v, 3 d).

En poids légers, Keshan Jacoby Koaly (1 v) a effectué des débuts victorieux dans les rangs professionnels en s’imposant aux points (40-34) face au serbe Djordje Vujakovic (2 v, 2 d, 1 n). Le boxeur serbe est allé au tapis au 2eme et 4eme rounds.

A Düsseldorf

L’invaincu Jaouad Belmehdi (16 v, 3 n) a réalisé une belle performance le 15 juillet en allant battre chez lui aux points le roumain basé en Allemagne James Chereji (17 v, 2 d). L’élève de Rudy Ruiz disputait son 1er combat avec Legacy Management, son promoteur allemand, un affrontement conclu en huit rounds dans la catégorie des poids légers.

Ce combat va me permettre d’acquérir de l’expérience, indique Jaouad Belmehdi. C’était un dur adversaire, avec beaucoup de métier, je l’ai envoyé au tapis au 6eme round, je pensais pour abréger mais il a su résister pour terminer le combat. Je me suis un peu précipité et j’ai manqué un peu de précision, on va travailler sur ce point pour s’améliorer. Je suis content car j’ai acquis une large victoire. Je pense que mon promoteur va me diriger vers le titre européen (EBU) ».

A Fréjus

Le 13 juillet dans les arènes de Fréjus, Gustave Tamba (18 v, 1 d) aurait dû défendre sa ceinture de l’union européenne des poids super-moyens devant  Nick Hannig mais l’allemand a déclaré forfait moins de 48 heures avant le combat.

Les organisateurs se sont démenés pour trouver un adversaire de substitution, sans titre en jeu, pour maintenir une réunion préparée depuis des mois. L’expérimenté tchèque Ondrej Budera  (18 v, 27 d, 1 n) a accepté de relever le défi au pied levé mais il n’a pas été de taille à rivaliser avec l’élève de Yannick Paget qui a su rester motivé malgré sa déception, pour offrir une belle prestation à son public.

Gustave Tamba a rapidement pris la mesure de son adversaire en imposant son puissant bras avant qu’il a doublé avant d’enchainer avec sa droite. Le brave tchèque a bien tenté d’imposer le combat à mi-distance mais sans succès. « Marvelous Gus » l’a touché avec des enchainements crochets gauche corps/face avant de placer  un dur uppercut qui a refroidi les ardeurs d’Ondrej Budera. Au 3eme round, le français a foudroyé son rival avec un crochet gauche au foie, le tchèque s’est relevé avant le compte fatidique de 10 mais il a de nouveau été piqué au même endroit, un coup qui l’a irrémédiablement mis KO.

Le poids lourd, Mekki Sahli (5 v) a une nouvelle fois montré qu’il possédait une puissance de frappe au-dessus de la moyenne en mettant hors combat au 1er round le boxeur tchèque Vaclav Trojacek (3 v, 1 d, 1 n).

Un premier crochet gauche a ébranlé le visiteur avant qu’une droite sur le haut du crâne ne l’envoie au tapis. Relevé et tétanisé par cette entrée en la matière, Vaclav Trojacek a encaissé une seconde droite à la tête qui l’a mis KO.

L’ex champion de France des poids moyens, Moughit El Moutaouakil (18 v, 2 d, 2 n)  était opposé à l’allemand Dustin Ammann (7 v, 6 d, 2 n). « Guito » s’est montré sérieux et efficace face à un adversaire doté d’une bonne frappe et ayant une morphologie identique à la sienne. Le français a connu une seule alerte quand il s’est fait surprendre par un crochet gauche au 2eme round. Nullement sonné mais probablement vexé, Moughit El Moutaouakil a répliqué avec un crochet droit avant d’accélérer à la 3eme reprise. Il a coincé le germanique dans un coin du ring et l’a touché sous tous les angles. Le tchèque a réussi à se dégager mais le français l’a à nouveau fixé le long des cordes pour lui administrer une pluie de coups, incitant Mr Nicolo à sagement arrêter le combat.