La boxe professionnelle française revient à pas mesurés

Alors que la boxe, sous ses formes de pratiques loisir et amateur, attend toujours la permission ministérielle pour reprendre une activité avec contact, les professionnels et athlètes de haut-niveau, eux, peuvent reprendre le chemin de la compétition.

DES DECISIONS PERMETTANT L’ORGANISATION DE GALAS DE BOXE PROFESSIONNELLE.

En effet, depuis le 20 juin et la prise de parole de Mme. Roxana Maracineanu, Ministre des sports, les athlètes de haut-niveau et professionnels des sports de combat peuvent à nouveau s’adonner à une pratique sportive avec contact. Parallèlement à cela, les espaces couverts recevant du public se sont vu permettre de rouvrir leurs portes, dans la limite de 5000 personnes. L’association de ces deux annonces rend donc possible l’organisation de galas de boxe professionnelle ou de haut-niveau, voire d’événements mixtes.

RELANCER LA MACHINE

La gestion de la crise sanitaire a été différente de par le globe. Certaines nations ont été moins strictes que la France sur le volet des manifestations sportives et les organisateurs se sont empressés de mettre des événements sur pied, même à huis-clos. Nous avons ainsi pu voir germer des galas aux Etats-Unis, en Amérique du sud et même en Europe. Le boxeur français Howard Cospolite a notamment pris part à un combat WBO International à Berlin, en Allemagne, le 12 juin dernier. Dans l’hexagone, alors que les galas professionnels sont désormais possibles depuis deux semaines, les demandes d’organisation sont encore très peu nombreuses à arriver à la Fédération ; phénomène surprenant au vu de la forte volonté de la communauté de la boxe professionnelle de retrouver les rings au plus vite.

A l’heure actuelle, seules deux organisations sont prévues. La première aura lieu les 28 et 29 août à Agde ou Jacques Patrac et Brahim Asloum ont prévu deux journées de combats pour permettre à un maximum de boxeurs de remonter sur le ring. La seconde aura lieu au Palais des Sports de Caen, le 10 octobre prochain, et verra Maxime Beaussire s’attaquer à la ceinture EBU de l’Italien Matteo Signani. La FF Boxe enjoint les clubs et organisateurs prévoyant de mettre un gala sur pied dans les prochains mois à prendre contact avec elle pour anticiper au maximum la préparation administrative des événements et la communication autour de ceux-ci.

Par ailleurs, lors de son Comité directeur du 05 juin 2020, la Fédération a décidé une étude au cas par cas des boxeurs professionnels français dans l’optique d’une éventuelle aide financière. Sur les 291 boxeurs professionnels licenciés au 15 mars 2020, 134 n’ont pu boxer avant le confinement.

ring cordes federation francaise de boxe ffb