La boxe à Roland-Garros : jeu, set et match.

Vendredi dernier, une superbe soirée de boxe s’est déroulée dans l’enceinte de Roland-Garros. En effet, le court Philippe Chartier a été la principale attraction sportive du weekend avec de nombreux micro-événements au cours d’un gala qui restera dans les mémoires. Dans celles des spectateurs qui ont enfin pu retrouver les tribunes d’un gala de boxe de grande envergure et dans celles des nombreux téléspectateurs présents derrière leurs écrans.

De nombreuses personnalités rassemblées

Cette communion sportive avait tout pour être riche en émotion et elle n’a pas manqué l’occasion de rappeler les valeurs du sport et d’en rassembler les acteurs autour de différents thèmes.

Le premier fut celui de la collaboration, la Présidente de la Région Ile-de-France, Me. Valérie Pécresse, et le Président de la FF Boxe, Mr. Dominique Nato, ont signé sur le ring une convention de partenariat pour renforcer encore d’avantage le lien entre les deux institutions et le soutien apporté par la région au développement de la boxe au niveau local. Plusieurs axes de développement feront l’objet d’un travail commun pour le bien être de notre sport et de ces pratiquants, un partenariat sur lequel nous aurons l’occasion de revenir plus en détail dans le magazine France Boxe notamment.
Au cours de la soirée, Dominique Nato a également eu l’occasion d’échanger avec Emmanuel Macron, présent pour l’occasion, le Président de la république ayant également souhaité assister à ce gala de dimension internationale, pour le sport sans doute, pour voir à 3 ans des Jeux de Paris ce que pouvait donner la boxe à Roland-Garros aussi, ainsi que pour rendre hommage.

4 jours après le décès de Jean-Paul Belmondo, ce fan invétéré de boxe et de tennis, nombreuses sont les personnalités qui ont souhaité venir lui témoigner leur amitié, dans cette arène qu’il a longtemps fréquenté. La Fédération française de tennis (FFT) lui a même dédié une tribune, celle où il s’est si souvent assis. Suite au discours de Gilles Moretton, président de la FFT, a une émouvante vidéo sur Bébel et à une minute d’applaudissement chaleureusement tenue par le public, les principaux protagonistes de la soirée ont pu monter sur le ring.

Sarah Ourahmoune, Jean
-Marc Mormeck, Dominique Nato et Valérie Pécresse

Une copie parfaite des boxeurs français et un engouement populaire remarqué

On les sentait galvanisés, eux aussi, nos boxeurs français, face à un public retrouvé, dans des combats à enjeux et dans ce cadre si particulier du court Philippe Chartier. Les deux boxeurs franciliens et le nordiste présents sur la carte de la deuxième partie de soirée ont pu bénéficier du soutien de leurs supporters, pour qui le déplacement fut relativement court jusqu’au sud-ouest parisien, l’ambiance qui régnait dans la salle était celle des grands soirs. Les 3 membres de la team solide n’ont en tout cas pas tremblé. Matthieu Bauderlique, Souleymane Cissokho et Tony Yoka ont remporté leurs combats respectifs, tous avant la limité.

Le déroulement du gala a lui aussi été fluide et a permis aux 8500 spectateurs présents de se divertir sans trop attendre entre les combats malgré les horaires imposés par la diffusion. Une bonne organisation de la part d’All Star Boxing qui pilotait la soirée en collaboration avec Canal+ qui en assurait la diffusion. L’audience atteint d’ailleurs de très beau score, avec une audience moyenne de plus de 500.000 téléspectateurs et un pic à 660.000 téléspectateurs lors du combat de Tony Yoka.

Une soirée qui fut donc couronnée de succès en tout point, qui démontre que la boxe est bien dans le cœur des français, et que des projets sont en cours pour continuer de la faire grandir dans diverses directions et d’en permettre l’accès à tous.  

Dominique Nato et Emmanuel Macron