Cassandra Crevecoeur championne d’Europe

Cassandra Crevecoeur (5 v) est devenue championne d’Europe des poids mi-mouches en battant aux points (96-94, 96-94, 96-94) la roumaine Gabriela Timar (6 v, 1 d) ce vendredi 6 mai à Calais.

La salle Edgar Quinet était comble pour soutenir l’enfant du pays qui n’a pas déçu son fidèle public en livrant une prestation intense et spectaculaire. Il s’est incontestablement passé quelque chose hier soir à Calais, le public, quelque peu orphelin de la famille Jacob,  s’est trouvé une nouvelle coqueluche avec Cassandra Crévecoeur.

Après le traditionnel round d’observation, la calaisienne est rapidement entrée dans le vif du sujet avec détermination en entamant un pressing de tous les instants. Une pression sur son adversaire qui ne n’estompera pas durant les dix reprises du combat.

Cassandra Crevecoeur a délivré une quantité incalculable de coups, Gabriella Timar, qui était invaincue avant ce déplacement a éprouvé les pires difficultés à s’organiser pendant la première partie du combat. La gauchère roumaine, excellente techniquement avec  son bras avant et ses  remises en courts uppercuts a tenté de se mettre à distance, là où elle était redoutable.  Dès la seconde reprise, Cassandra Crévecoeur avait été victime d’un choc de têtes involontaire, l’œuf de pigeon qui se s’était formé sur son front pouvait laisser craindre le pire. Sans s’affoler, le coin Jacob a admirablement bien géré cette blessure qui finalement ne s’est pas aggravée.

photo Michel Beuville

Passé la mi combat, Gabriella Timar a retrouvé un second souffle, la française a maintenu sa pression, en imprimant un rythme démentiel. Ses crochets des deux mains ont manqué de précision alors qu’à la moindre ouverture, Gabriella Timar trouvait sa cible avec des coups détachés.

D’un côté, l’activité et un infernal débit de coups, parfois brouillon et de l’autre, une boxe posée, en ligne mais avec beaucoup moins de frappes déclenchées. L’affrontement s’est équilibré à l’avant dernier round, Cassandra Crévecoeur a un peu levé le pied, la championne roumaine a réussi un magnifique crochet droit à la mâchoire. L’ultime reprise ne changea rien à la donne et ce fut un tonnerre d’applaudissements et de cris de joie des nombreux spectateurs qui accueillirent le sacre de la nouvelle championne d’Europe.