Flash Info

  • Rejoignez-nous sur notre compte Twitter : @FF_Boxe

Boxe professionnelle

Deontay Wilder condamné

Boxe professionnelle
Le 12 Janvier 2018

 

Après l’erreur commise en juin dernier, l’États-Unien Deontay Wilder, a été jugé coupable pour possession de marijuana. Il a été condamné à 60 heures de travail d'intérêt général et deux ans de liberté conditionnelle.
 
 
Le mercredi 14 juin 2017, le sieur Wilder, médaillé de bronze aux Jeux olympiques d'été de Pékin en 2008, avait été arrêté pour possession de marijuana. Les policiers de Tuscaloosa (Alabama) avaient indiqué par la voie d’un communiqué qu'ils avaient arrêté le champion des poids lourds du World Boxing Council (WBC) après avoir retrouvé de la marijuana dans son véhicule Cadillac Escalade. Ils avaient précisé avoir initialement arrêté Wilder pour ses fenêtres teintées. Les agents avaient obtenu la permission de fouiller le véhicule après avoir senti l'odeur de la marijuana et avoir retrouvé une petite quantité dans la console centrale. Wilder avait été accusé de possession de marijuana et libéré après avoir versé une caution de 1000 $US.
 
 
L'avocat de Deontay Wilder, Paul Patterson, avait déclaré au quotidien Tuscaloosa News que la marijuana n'appartenait pas à son client et que quelqu'un avait utilisé son véhicule alors qu'il se trouvait à l'extérieur de la ville. Le juge en charge de cette affaire, Ricky McKinney, a condamné l’invaincu combattant (2,01 m, 39 victoires dont 38 avant la limite) de 32 ans à faire ses heures de travail d'intérêt général à la YMCA locale, en même temps qu’il prépare la septième défense de la ceinture verte et or. En effet, Deontay Wilder affrontera le fausse-garde cubain - qui habite à Miami, Floride - Luis "King Kong" Ortiz (38 ans ; 1,93 m ; 28 succès dont 24 expéditifs et deux no-contest), le 3 mars au Barclay's center de Brooklyn, à New York.

 

 

 

Share |