Flash Info

  • Rejoignez-nous sur notre compte Twitter : @FF_Boxe

Boxe olympique

Aboudou initie les écoliers

Boxe olympique
Le 08 Décembre 2017

 

COUDEKERQUE-BRANCHE. Le pugiliste propose des séances de boxe éducative à une classe de CM2. Avec l’idée de propager la méthode à toute la ville.
 
 
Le poids super-lourd, le gaillard chez les +91 kg, a décidé de « défier » les poids légers. Djamili Aboudou a troqué les pugilistes aux épaules de déménageurs pour des minots, dans le cadre de sa formation au BPJEPS (Brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport). Une dernière étape qui lui permettra de valider son diplôme, effectué au Creps de Wattignies. Alors depuis début octobre, le boxeur de 21 ans rode 17 bambins de CM2 de l’école Paul-Eluard, à sa discipline. Bon, du moins dans sa version édulcorée.
 
 
« Nous ne sommes pas dans un rapport d’opposition, pose Karim Hamadi, entraîneur du Coudekerquois. On est davantage dans la boxe sans contact, sur la maîtrise de soi et des gestes .Via six séances d’initiation, dont trois ont déjà eu lieu (les dernières sont prévues après les vacances de la Toussaint), les écoliers multiplient les exercices. L’objectif, les faire développer leur motricité, leur lien entre les membres, à coup de petits ateliers. Djamili Aboudou, médaillé de bronze aux derniers championnats d’Europe amateurs, se plaît dans cette nouvelle voie. Les élèves sont très réceptifs. J’essaye vraiment de leur donner des rôles, qu’ils entrent en collaboration les uns avec les autres. Il y a un suivi avec une grille d’évaluation. C’est une autre façon de voir la boxe et de rassurer les parents qui auraient pu avoir une appréhension ».
 
 
Un test avant généralisation ?
 
Ici, il n’est pas question d’enchaîner les crochets du gauche et c’est ce qui a convaincu Emmanuel Ryckoort, instituteur à Paul-Eluard, d’adhérer à la démarche. « Déjà, j’aime la boxe, donc ça m’a forcément intéressé. Ça ne peut apporter que du positif aux enfants, qui découvrent aussi comment allier les gestes et la pensée. Les parents sont satisfaits et c’est un système que l’on peut facilement adapter à toutes les écoles ». C’est d’ailleurs la volonté première du boxeur. Convaincre les autres établissements du secteur à recourir à ces séances et se différencier au passage des traditionnels sports collectifs trop souvent privilégiés. « J’ai vraiment envie de m’impliquer pour ces jeunes et pourquoi pas créer des vocations », conclut Djamili. Vu les visages satisfaits des enfants à chaque fin de session, il ne devrait pas y avoir trop d’obstacles sur ce chemin…
 
Par Florent Caffery
 
Source : Le Phare Dunkerquois
 
 
« La boxe scolaire, c’est l’expérience pédagogique et concrète de la complémentarité  d’objectifs scolaires et de la boxe éducative, de l’élève et du citoyen. C’est-à-dire que chaque séance fut conçue pour servir de support aux temps de classe. Au-delà de ses attributs spécifiques, la boxe scolaire a montré des ouvertures pédagogiques sur les mathématiques, le graphisme, l’écriture, le langage. Elle a permis aux élèves de s’approprier des outils méthodologiques. Enfin, elle est riche d’éducation morale et civique.  Je pense que la boxe, en tant qu’activité physique et sportive en milieu scolaire adaptée aux attendus de fin de cycle du socle de l’éducation nationale, est un levier de développement stratégique pour notre discipline, qui peut favoriser sa démocratisation, comme c’est le cas pour le basketball, le handball. La démocratisation de l’art de la boxe peut dépasser le cantonnement à des publics spécifiques et discriminés que nous accompagnons efficacement depuis quelques années  via notre projet de développement durable "DEFIS Boxe". Je crois que nous sommes "suffisamment armés" pour dépasser le cadre des actions correctives,  réparatrices et porter des projets éducatifs et de citoyenneté active. En effet, la mutation des diplômes d’Etat auxquels forme notre fédération, tel que le BPJEPS, met sur le marché des éducateurs sportifs, développeurs de projets adaptés aux environnements et à leurs associations ».
 
Karim Hamadi, Coudekerque Ring

 

 

 

Share |