Flash Info

  • Rejoignez-nous sur notre compte Twitter : @FF_Boxe

Boxe

Oumiha a fait le métier

Boxe olympique
Le 14 Octobre 2017

 

Vainqueur du frustre mais volontaire Espagnol Elian Guerrero, le 12 octobre, à Montpellier, le Toulousain a globalement réussi sa rentrée plus d’un mois après son titre mondial remporté à Hambourg.
 
 
 
Fidèle à lui-même, le Français entamait les hostilités en donnant son bras avant, tantôt en jab, tantôt en direct pour ensuite enchaîner avec son bras arrière. Très à son aise, il prenait rapidement le dessus et se lançait dans un récital d’autant que l’Ibère se montrait assez limité. Travaillant trop dans l’axe, trop lent et trop téléphoné dans ses actions, ce dernier ne mettait jamais en danger le champion du monde amateur. Lequel s’en donnait à cœur joie et faisait valoir sa rapidité gestuelle.
 
 
 
Conscient qu’il était un cran au-dessus, le Français en profitait pour tester d’autres schémas tactiques que ceux qui sont les siens habituellement. En l’occurrence, avancer franchement et boxer davantage en puissance. Une tentative au cours de laquelle il se révélait dans l’ensemble à son avantage même s’il présentait encore quelques carences. Dans la deuxième reprise, il encaissait en effet deux droites de plein fouet assénées par Elian Guerrero. Suffisant pour se faire sermonner par son coin qui lui demandait de faire preuve de concentration et de tourner du bon côté pour ne plus s’exposer de la sorte.
 
« Je suis quelqu’un qui partage »
 
Le vice-champion olympique se ressaisissait dans l’ultime opus. La main gauche bien levée, il se protégeait plus efficacement. Sa vigilance défensive retrouvée l’autorisait à accélérer sans prendre de risques inconsidérés. Le tout mâtiné de belles esquives et de pas de côté opportuns. Suffisant pour s’adjuger à l’unanimité des juges une confrontation au cours de laquelle tout ne fut cependant pas parfait. Ce qui est fort compréhensible quelques semaines seulement après la conquête d’un titre planétaire qui l’a accaparé loin des rings.
 
 
 
A sa descente du carré magique, le Haut-Garonnais a offert son tee-shirt à la famille d’Angélique Duchemin, décédée des suites d’un malaise cardiaque en août dernier. « C’est une grande perte. Je suis quelqu’un qui partage », a-t-il expliqué au micro de SFR Sport avant d’avouer ne pas être pleinement satisfait de sa prestation et de réfléchir encore à la tournure que prendra sa carrière, avec une alternative connue : rester amateur ou passer pro. Réponse d’ici peu.
 
Par Alexandre Terrini
 
Mise en ligne par Olivier Monserrat-Robert
 
Crédit photo : Karim de la Plaine

 

 

 

Share |