Flash Info

  • Rejoignez-nous sur notre compte Twitter : @FF_Boxe

Boxe professionnelle

Que devient Bruno Girard ?

Boxe professionnelle
Le 15 Mai 2017

 

L’ancien champion du monde transmet sa passion du sport aux élèves des écoles primaires de Pruniers-en-Sologne (Centre-Val de Loire) depuis près de 25 ans.
 
 
Sans doute que c'est un fait unique dans notre département et bien au-delà. Au beau milieu d'une nuit d'avril 2000, les habitants de Billy ont été sortis de leur sommeil par le tintement des cloches de l'église. Non pas pour les prévenir qu'un événement grave se préparait, mais pour célébrer un titre mondial décroché par l'enfant du pays, Bruno Girard.
 
 
La nuit fut interminable. Bruno venait de battre l'Américain Baron Mitchell. Dans les jours qui ont suivi, la ceinture de champion du monde WBA bien accrochée à la taille, Bruno donnait une image positive de son Loir-et-Cher sur tous les plateaux TV et dans les magazines. Jeudi dernier, 17 ans plus tard, Christelle son épouse et maman d'Océane et Florian, feuillette avec nostalgie deux énormes classeurs qui renferment toutes les coupures de presse consacrée à son champion de mari : « Le temps passe si vite, j'ai de la peine à me reconnaître sur ces photos, plaisante le champion du monde qui raconte comment il est arrivé sur le toit du monde. Au contact d'un personnage comme André Aucante, on débutait tous par le basket à Billy. C'est mon frère Christophe qui s'est lancé dans la boxe très jeune. Il m'a donné envie d'enfiler les gants, on connaît la suite ».
 
"C'est mon frère Christophe qui m'a donné le virus"
 
Alors qu'il débutait sa propre carrière pugilistique, Bruno Girard fut recruté comme éducateur sportif. De 1993 à 1195 à Billy et deux ans plus tard par la commune de Pruniers-en-Sologne ( Loir-et-Cher) où il exerce toujours : « J'interviens dans les écoles primaires et pour le centre aéré. Je fonctionne par cycles de plusieurs semaines par discipline, bien entendu un de ces cycles fut consacré à la boxe ». En plus de ces occupations purement professionnelles, l'ex-champion du monde suit de très près ses deux enfants dans leurs disciplines sportives respectives : « Océane pratique l'équitation alors que Florian porte les couleurs du SO Romorantin en catégorie U 16. J'assiste dès qu'il m'est possible aux compétitions auxquelles ils participent, » confie le papa très fier de ses deux rejetons. Lui qui a côtoyé Emmanuel Petit, Bixente Lizarazu ou Djamel Bouras lorsqu'il effectuait son service militaire au bataillon de Joinville sous la direction de Roger Lemerre, est maintenant membre d'une association de chasseurs - l'une de ses autres passions - qui regroupe d'anciens sportifs de haut niveau comme David Douillet. « Je suis constamment sollicité pour parrainer des galas de boxe, mais j'ai coupé avec ce milieu et c'est très rare que je réponde favorablement ». Pas facile pourtant d'oublier quinze années au plus haut niveau. Les innombrables trophées qui garnissent la magnifique vitrine qui trône dans l'entrée du domicile est là pour lui rappeler qu'il a marqué l'histoire du sport national et international.
 
Repères : un palmarès impressionnant
 
> Avant de décrocher le Graal, Bruno Girard a disputé une centaine de combats amateurs. 
> Après un titre de champion de France obtenu à Sedan en 1991, il embrasse une carrière professionnelle. Il va disputer 48 combats, en remporter 42 pour 4 nuls et 2 défaites. 
> Champion de France des poids super-moyens, puis champion d'Europe, il devient champion du monde WBA le 8 avril 2000 à Bercy devant 16.000 spectateurs (dont 2.000 venus du sud 41).
> En mi-lourds, Bruno Girard est sacré monarque WBA le 22 décembre 2001 à Orléans (Loiret). Il conservera le titre à deux reprises, avant de le céder au Marseillais Mehdi Mehdi Sahnoune. 
> Le champion du monde a reçu le gant d'or en 2000 et trois fois le gant d'argent (1999, 2001, 2002).
 
Par Dany Chamfrault
 
Source : La Nouvelle République

 

 

 

Share |