Flash Info

  • Rejoignez-nous sur notre compte Twitter : @FF_Boxe

Boxe professionnelle

Amghar avant la limite

Boxe professionnelle
Le 14 Mars 2017

 

Roi de France des super-légers, le Balbyinien invaincu Yazid Amghar (27 ans ; 17 victoires, dont 5 avant la limite), entraîné par Marcel Denis et Jean-Louis Mandengué, a conservé son titre en battant par arrêt dans le cinquième round l’Aubagnais Jean Moraiti (24 ans ; 14 succès, dont 2 expéditifs, 4 nul, 13 revers), samedi à Tremblay-en-France (Seine-Saint-Denis).
 
 
Crédit photo : Chris Henry
 
Le nombreux public du gymnase Guimier a assisté à une soirée boxe des plus agréables, avec six combats amateurs équilibrés et intenses entre les apprentis-boxeurs de Seine-Saint-Denis, qui ont suscité l’intérêt des connaisseurs à la plus grande satisfaction du président du comité départemental Christophe Gibes. Avant le championnat de France Amghar vs. Moraiti, l'autre combat pro a mis aux prises le revenant William Jules, après plus de 3 ans et demi d’absence, au Saint-Lois Benjamin Delaune, accompagné par Gabriel Lecrosnier et Nicolas Duboscq. Une empoignade serrée qui aurait pu donner victorieux l'un comme l'autre, mais qui s'est soldée par un match nul.
 
 
Crédit photo : Aurore Colibert
 
En présence de François Asensi, député-maire de Tremblay-en-France, la voix de la boxe, Jean-Pierre Cossegal, a ensuite invité le public à reprendre en chœur une Marseillaise qui a mis tout le monde dans l'ambiance de ce championnat de France. Yazid Amghar, concentré et appliqué, suivant les conseils de son coin composé de Marcel Denis, Jean-Louis Mandangué et Abdoulaye Traoré, a entamé les hostilités en véritable patron du ring. Un direct qui a fonctionné à merveille et des enchaînements qui ont très vite désespéré son courageux et vaillant challenger. Compté huit à la fin du premier round à la suite d’un voyage au tapis, il a également mis un genou à terre dans la quatrième reprise, débordé par l'avalanche de coup du champion en titre. Et c'est logiquement que l'arbitre a stoppé les hostilités à la fin du round suivant, tant la domination de Yazid était évidente. "J'ai travaillé cette efficacité, je voulais ajouter la puissance des coups au panel d'atouts que je peux utiliser, mission accompli ! Toujours pas satisfait à 100% mais vous aurez deviné que c'est une seconde nature que d'être exigeant avec moi-même ! Ma salle de boxe dans le 20ème "Le Hall Boxing" me prends du temps et de l'énergie mais je vais m'organiser car les prochaines échéances pugilistiques sont ambitieuses et excitantes !"
 
 
 
Crédit photo : Chris Henry
 
À souligner le dévouement et l'organisation sans failles de Kamel Moumen et Christophe Barre, les deux éducateurs référents du Tremblay Boxing Club qui avec leurs collègues et les bénévoles du TBC ont été à l'initiative de cet événement assurément réussi. 

 

 

 

Share |