Flash Info

  • Rejoignez-nous sur notre compte Twitter : @FF_Boxe

Handi-boxe

Vendôme, terre de tous les défis

Handiboxe
Le 14 Février 2017

 

En marge du 4ème tour des championnats régionaux, l'US Vendôme a accueilli également le 1er challenge handiboxe de la région Centre-Val de Loire. Ils étaient huit handiboxeurs et une handiboxeuse engagés dans la compétition, sous la direction de François Ramaugé : Olivier Martin (Belleville-sur-Loire), Vincent Balu, Mathieu Poullin, Nicolas Duhais, Anthony Pervieux (US Vendôme), Raphaël Naudot (BC Bourges), Ophélia Dechâtre (US Saint-Maur), Cédric Gély et Williams Mathieu (Étoile de Chambord).
 
 
Cette compétition, organisée par le Comité régional, est une première en région, depuis la création de la commission handiboxe en 2008. Pour son second mandat au sein du comité régional, François Ramaugé a présenté un projet handiboxe plus proche des besoins des handiboxeurs et des entraîneurs. Une équipe sera formée à l'issue de ce challenge, pour rencontrer les meilleurs handiboxeurs de la région Rhône-Alpes le 4 mars prochain à Décines-Charpieu.
 
Un challenge, quatre poules
 
Quatre poules ont été formées. Dans la première, Olivier Martin, l'expérimenté de Belleville-sur-Loire, a remporté l’or en battant le novice Vincent Balu, de l'US Vendôme, puis Raphaël Naudot, le fougueux berrichon. La deuxième poule était composée de trois handiboxeurs : le sociétaire de l'US Vendôme, Mathieu Poullin, la talentueuse Ophélia Dechâtre, du team Saint-Maur Boxe, et Cédric Gely, l'homme tranquille de L’Etoile de Chambord. Ophélia et Cédric plus d'expérience, se sont retrouvés en finale, pour la bataille de l'or, remportée par Ophélia face à un rival mal à l'aise devant une boxeuse féminine. Difficile en effet de mettre les gants avec une jeune femme, la peur de la blesser et surtout la culpabilité de la toucher lorsqu'on est un garçon de bonne famille ! Dans la troisième poule, catégorie assise, Nicolas Duhais, de Vendôme, s’est retrouvé face à son ami de club Anthony Pervieux. Nicolas, bien au-dessus de son compagnon, a gagné les trois reprises. Tous deux ont croisé les gants avec des entraîneurs pris dans l'assemblée. Nicolas Guisset, ancien boxeur pro de Joué-lès-Tours, a relevé le défi dans un match où le cardio a prédominé pendant trois rounds intenses face à Nicolas Duhais. Quant à Anthony, il s’est accommodé dans une situation en douceur, face à Ludovic Guérin, coach à Saint-Maur. Dans la quatrième poule, le benjamin Williams Mathieu a croisé les gants avec deux jeunes de la boxe éducative : Adelle Shunn de Vendôme pour un match à égalité et Michel Le Spizzichino de Selles-sur-Cher. Lui, qui, il y a à peine six mois, était effrayé à l'idée de se prendre une touche, attaquait ce dimanche, sans peur et sans reproche, tel un chevalier, repoussant son assaillant.
 
"Changer le regard"
 
Au total, six assauts handi-valides ont été orchestrés, dont celui d'Olivier Martin contre le cadet Pierre Hedou, chronométreur (comme papa) pour l'occasion, et le brave Nicolas Duhais, face au boxeur amateur Mohamed Khezami du Leote Boxing Clus. "Nos actions s'inscrivent pleinement dans le projet "Défis Boxe" de la Fédération française de boxe, tant sur les initiations envers le public issu de foyers et de centres, que sur les assauts handiboxe ou handi-valide. Ce point est primordial pour la reconnaissance de l'athlète, pour changer le regard de l'autre, et donc travailler sur la socialisation", a souligné François Ramaugé, réélu au comité régional de boxe, et à qui Eric Godey, a confié la commission handiboxe. "Nous avons du pain sur la planche pour faire avancer la handiboxe, et je contacterai un à un entraîneurs et handiboxeurs de la région Centre, pour réfléchir ensemble sur la handiboxe de demain. Comme l'an dernier, je proposerai à l'équipe d'André Martin, président de la FFBoxe des pistes à explorer, des points à changer".
 
Vous voulez pratiquer la handiboxe ? Trouver un club ? Contact: référent Handiboxe 06 75 84 51 52.

 

 

 

Share |