Flash Info

  • Rejoignez-nous sur notre compte Twitter : @FF_Boxe

Boxe professionnelle

Bradley bat Marquez

Boxe professionnelle
Le 13 Octobre 2013

 

La Tornade éteint la Dynamite

Dans une guerre, mais de stratégies, l'Américain invaincu Timothy "La Tornade du Désert" Bradley (30 ans ; 1,68 m ; 31 victoires, dont 12 avant la limite, 1 no-contest) a conservé samedi le titre WBO des poids welters en battant par décision partagée le Mexicain Juan Manuel "Dynamite" Marquez (40 ans ; 1,70 m ; 55 succès, dont 40 expéditifs, 1 nul, 7 défaites) devant près de treize mille spectateurs au Thomas & Mack Center, à Las Vegas (Nevada).

Bradley est parti à la guerre mais il a senti que cette stratégie pouvait avantager son vis-à-vis. Il a donc opté pour contre-attaquer, miser sur sa vitesse et éviter les tentatives de knock-out de Marquez, qui a mis la pression mais n'a pas pu, au final, convaincre plus d'un juge, ni stopper le résident de Palm Springs. Au terme des douze rounds de la confrontation, Timothy Ray Bradley Jr. a conservé sa couronne WBO avec les pointages suivants 116-112, 115-113 et 113-115, sur un Marquez qui a remporté au moins trois des cinq dernières reprises. En effet, Bradley ne pouvait pas totalement retourner l'entrain de Juan Manuel Marquez Mendez, qui avait commencé merveilleusement bien le duel en utilisant avec maestria sa main gauche, dans le premier épisode.

Dans ce combat qui mettait aux prises les deux derniers tombeurs de la légende philippine de la boxe Manny Pacquiao, le prétendant aztèque cherchait à rompre la mauvaise série des combattant mexicains au Thomas & Mack Center de Las Vegas en combats vedettes et pour les titre mondiaux, mais au final il s'est converti en une victime de plus. Après les victoires de Julio César Chavez sur le regretté Hector "Macho" Camacho en 1992 puis sur Terrence Ali en 1993, Miguel Angel Gonzalez, Julio César Chavez, José Luis Castillo, Érik Morales, Julio César Chavez Jr. et beaucoup d'autres se sont cassé les dents !

L'États-Unien a dominé l'essentiel des débats, mais s'est montré plus prudent que lors de son dernier combat, remporté en mars contre Ruslan Prodnikov au prix d'une commotion cérébrale. Il a quand même été tout près d'envoyer au tapis Marquez, juste quand avait sonné le cloche des dix dernières secondes du duel, avec un crochet du gauche. Auparavant, Marquez s'était tout de même bien accroché, bousculant son rival dans le 9e round.  "Il ne pouvait pas me toucher, je lui ai donné une leçon", a affirmé le vainqueur après le combat. Le battu, lui, estimait en avoir fait assez pour mériter la victoire. "J'ai déjà été volé six fois dans ma carrière. J'ai clairement gagné", a-t-il affirmé après ce combat.

 

 

 

Share |