Flux RSS
flux RSS - l'info en continu
Bourse emploi boxeFrance BoxeInfo boxeClub Boxeurs-EntraîneursLédito du présidentCodes SportifsLes formations

Le zapping national du 05-04-2013

Boxe
Vendredi 5 avril 2013

Pré-combat : Issy accueille la Coupe de France Universitaires

La ville d’Issy-les-Moulineaux accueille la Coupe de France Universitaires de Boxe pré-combat samedi 6 et dimanche 7 avril prochains à la salle Jean-Paul Belmondo (18 rue Aristide Briand). Le pré-combat est une discipline qui se développe depuis quelques années dans le monde universitaire et qui permet aux étudiants les plus chevronnés de dépasser l’assaut pour s’aguerrir dans la discipline. La frappe est autorisée, ce ne sont plus les échanges mais tous les coups qui sont comptabilisés, sans toutefois rechercher la mise hors combat (la tentative délibérée de puissance est d’ailleurs sanctionnée).

Le Comité Régional du Sport Universitaire, sous la houlette de René Acquaviva (ex entraîneur national et sélectionneur Olympique) et des enseignants des universités franciliennes, reçoit une centaine d’étudiants, sélectionnés sur les différents championnats régionaux FFSU, venus de toute la France pour tenter de décrocher les 14 titres mis en jeu (dont 6 féminins).La Fédération Française de Boxe, fortement impliquée dans l’organisation de la manifestation, fournit des arbitres et des encadrants qualifiés pour que les rencontres se déroulent parfaitement. Les universités de Marseille, Lyon, Rouen, Montpellier, Le Havre, Clermont (entre autres) seront représentées et viendront défier les étudiants franciliens (issus de la centaine d’associations sportives universitaires au sein des 20 universités et des nombreuses Grandes Ecoles en Île-de-France). Dès le samedi matin, les quarts de finale débuteront pour pouvoir fournir les finales attendues le dimanche. La ville d’Issy-les-Moulineaux, avec le soutien de l’Avia Club Boxe a souhaité accompagner l’essor de cette discipline et met en œuvre le savoir-faire de ses équipes techniques pour accueillir cette compétition dans des conditions exceptionnelles. Avec des rencontres de qualité, un esprit sportif et le fair-play qui fait la marque des rencontres universitaires, tout est réuni pour faire de ce rendez-vous un grand moment de sport.

Programme précis et tableaux diffusés sur www.sport-u-idf.com.

Entrée libre

Boxe à Saint-Cyprien

Le Boxing club organise un gala de boxe ce samedi 6 avril, à 19 h 30, au gymnase de la plage. Seront présents Chakeur Said, Zouham Nordine, Zouham Hakim et Sébastien Fontanel.

Vidéo : Haroche-Horta vs. Bonsu

Chakim vs. Fegatilli III

Gala d'Issoudun : Mission accomplie pour le BCI

Les organisateurs issoldunois ont une nouvelle fois rempli leur pari : devant une salle bien remplie, ils ont proposé un gala de grande qualité.

Fidèle à ses habitudes à Issoudun, Denis Farias a brillé en dominant Steven Bloyer

Jacques Personne et Omar Alem avaient le sourire, samedi, peu après minuit. A juste titre, car le Boxing Club Issoldunois (BCI) a encore réussi à mettre les petits plats dans les grands pour offrir au public un gala « qui tenait la route ». Pas si facile par les temps qui courent. On en veut pour preuve, les modifications apportées à l'affiche de la soirée quelques jours avant les combats. Si elles ont fait changer le statut de certaines rencontres, n'en ont heureusement pas diminué leur intérêt. « Je suis un président ravi, commentait Jacques Personne, on ne pouvait espérer mieux. Nous avons présenté cinq combats pro, comme promis au public, des combats intéressants, l'ambiance l'a prouvé. »

En cinq actes professionnels

Redjdal vs. Pausan. Le combat le moins équilibré de la soirée entre deux boxeurs qui découvrent le milieu pro. Idaas Redjdal (2e combat) a profité de sa taille et de son allonge pour tenir à distance Mickaël Pausan (1er combat) et marquer des points au fil des rounds. Pausan a tenu, et s'il n'a pas touché beaucoup, il a montré qu'il savait encaisser.

Hoegen vs. Cospolite. Une rencontre très équilibrée entre deux boxeurs qui n'avaient qu'une défaite à leur compteur en une petite dizaine de combats. Pas de grandes envolées, pas de temps morts non plus. Norman Hoegen a maintenu en permanence Howard Cospolite sous pression, mais il n'a pas réussi à le toucher. A l'inverse, le Parisien s'est montré plus entreprenant, a essayé davantage et, au final, mérité son succès.

Merroudj vs. Duval. A voir l'entame, il était facile d'imaginer une victoire de Merroudj. Pendant une longue séquence, il enchaînait une série de coups (dans les gants) sans réaction de Duval. Après avoir laissé passer l'orage, Duval, redoutable encaisseur et bon technicien, a réagi, et jusqu'au terme du combat, il a toujours avancé, sans jamais trouver la faille, en raison d'un manque d'allonge. Merroudj a dû s'employer pour décrocher une place en demi-finale de la Coupe de la ligue.

Farias vs. Bloyer. Le chouchou du public issoldunois n'a pas manqué à sa réputation. Un peu de show et surtout un combat dominé dans l'ensemble, face à un redoutable Steven Bloyer, appelé de dernière heure en remplacement de Serre. Compté – après avoir glissé – lors de la première reprise, Bloyer a parfois remué Farias notamment quand il l'a piqué dans la 5e reprise, déclenchant une belle réaction du Parisien. Bloyer jouait son va-tout dans le dernier round, mais c'est Farias qui scorait le plus efficacement. Les juges le donnaient d'ailleurs largement vainqueur.

Goulamirian vs. Mabila Taylor. La demi-finale de la coupe de la ligue a tenu toutes ses promesses entre deux boxeurs jusque-là invaincus et qui boxaient dans des registres très différents. Arsen Goulamirian, l'Arménien de Blagnac, fortement encouragé par Jean-Macé, profitait de son gabarit et de son allonge pour assener des coups puissants qui faisaient mal. Juslain Mabila Taylor, plus compact, proposait une boxe plus diversifiée, lui aussi frappait fort mais avait du mal à s'approcher de son adversaire, hormis pour des uppercuts en sortie de corps à corps. Aucun ne parvenait au coup fatal pendant les huit reprises et Goulamirian décrochait logiquement la place en finale. Bel épilogue à une soirée réussie.

Résultats

BOXE ÉDUCATIVE Minimes : Girouard (Issoudun) – Savigny (Saint-Maur), sans décision. Cadets : Séjeau (Issoudun) – Cloup (Belleville), sans décision.
BOXE PRÉ-COMBAT Cadets : Vardayan (Châteauroux) bat Boyer (Issoudun), aux points. Seniors : Moreau ( Issoudun) bat Objois (Bourges), arrêt de l'arbitre.
AMATEURS Cohen (Blagnac) bat Akopyan (Châteauroux) aux points. Braik (Saint-Maur) bat Touré (Saint-Ouen) aux points.
PROFESSIONNELS Critérium, super mi-moyens : Redjdal (Levallois) bat Pausan (Vitry/Seine) aux points Coupe de la ligue (quart de finale super mi-moyens) : Merroudj (Saint-Maur Paris) bat Duval (Rouen) aux points. Coupe de la ligue (demi-finale lourds-légers) : Goulamirian (Blagnac) bat Mabila Taylor (Cormeil-en-Parisis) aux points Sans enjeux : Super mi-moyens, Cospolite (Saint-Ouen) bat Hoegen (Le Cannet), aux points ; mi-moyens, Farias (Levallois) bat Bloyer (Campbon) aux points.

Échos

Locaux. Les boxeurs locaux n'étaient pas nombreux si ce n'est dans les combats d'ouverture en boxe éducative ou précombat. Deux amateurs berrichons sont également montés sur le ring, Sirekan Akopyan (Châteauroux), battu par Cohen, et Aghilas Braik (Saint-Maur) qui, lui, s'est imposé face à Touré. Cédric Lotfi, le seul amateur du BCI, disputait, lui, les championnats de France à Houdain dans le Pas-de-Calais. Sans grande réussite puisqu'il s'est incliné en 8e de finale. Avec Fouré. Même s'il a raccroché les gants, Loïc Fouré reste un grand amateur de boxe. Il était de la soirée issoldunoise, où il a remis un trophée.

Par Stéphane Delétang

Source : La Nouvelle République

Soixante-dix bougies pour Bahi

La génération de jeunes boxeurs du BCC a fait parler d'elle cette saison

La saison 2012-2013 du BC Castelroussin restera très longtemps gravée dans les mémoires. Certes, depuis toutes ces années qu'il est prévôt, Béchelgui Bahi a vu passer du beau linge. Mais cette fois-ci, c'est du côté des jeunes que le BCC a fait parler de lui, en collectionnant une multitude de titres régionaux. En attendant peut-être mieux, puisque Makhmoud Rechiev ira disputer une finale de championnat de France de pré-combat, le 5 mai à La Pommeraye (Maine-et-Loire). Sacré meilleur club du Centre, la structure chère au président Rongy fait même trembler à l'évocation de son nom. « Personne ne veut combattre mes boxeurs dans la région, assure Béchelgui Bahi. Je suis obligé d'aller chercher des adversaires parfois assez loin ! »

Sept jeunes boxeurs du BCC sur le ring

Et quand on lui demande les raisons d'une telle réussite, l'entraîneur castelroussin n'hésite pas : « Première chose, ils sont doués. Deuxièmement, je dispose d'une équipe qui est particulièrement intéressante, très soudée. Et enfin, la plupart sont là depuis six-sept ans, ils ont déjà une certaine ancienneté et ont progressé au fil du temps. » Il y a quelques semaines, lors du premier gala du BCC, « le grand » n'avait d'ailleurs pas caché que certains d'entre eux pourraient bientôt faire leurs premiers pas chez les professionnels. Demain, sept de ses poulains monteront sur le ring pour défendre les couleurs locales, en boxe éducative, précombat et amateurs, pour une soirée qui sera toute particulière pour Béchelgui Bahi. En effet, il va vivre son 70e gala avec le club qu'il a toujours connu. A cette occasion, il prendra le micro pour évoquer le chemin parcouru depuis toutes ces années, tout en présentant sa jeune garde qui incarne, elle, l'avenir proche (et doré ?) du BCC.

Par P.A.

Source : La Nouvelle République

Gala du boxing-club castelroussin : Remonter la pente

De retour sur le ring de Châteauroux deux mois après son dernier combat dans l’Indre, Michel Mothmora compte bien enchaîner une deuxième victoire.

Michel Mothmora sera de retour à Jablonsky, ce soir. Photo archives, Serge Vialle

« Je suis un petit peu déçu ». Michel Mothmora (22 victoires, 22 défaites) ne cache pas son amertume à l'heure de rencontrer Kamel Abdesselam (12 victoires, 8 défaites, 1 nul), vendredi soir, sur le ring castelroussin. La raison de sa déception ? Septième, le boxeur loir-et-chérien comptait sur ce combat face au numéro trois dans la hiérarchie nationale pour remonter au classement des poids moyens. Mais pour grappiller des places, un combat officiel doit se tenir en huit rounds. Vendredi, il n'en comptera que six.

"Ça passe… ou ça passe"

« Apparemment, l'entraîneur d'Abdesselam aurait refusé un affrontement en huit rounds, explique le boxeur licencié au Ring Giennois. L'objectif de départ était pourtant le classement national. Mais ce n'est pas grave. Le combat ne devrait en être que plus intense puisque j'ai effectué une préparation pour un combat en huit reprises. » Travailler pour remonter la pente. C'est ce qu'il s'échine à faire après sa terrible défaite face à Karim Achour lors du championnat de France des poids moyens en janvier dernier. L'Oratorien avait d'ailleurs effectué un premier pas en remportant son combat aux points face à Jaoued Belghali le 8 février. Il veut confirmer demain soir avant de voir plus haut. « Mon but est toujours de terminer ma carrière sur une ceinture européenne, assure Michel Mothmora. Je sais qu'il ne me reste plus longtemps à boxer et c'est pour cela que je fais beaucoup de sacrifices ces derniers temps. Je survis. Mais ce sont mes choix. Vendredi face à Abdelsselam, ça passe… ou ça passe. » Le Loir-et-Chérien retrouvera donc le ring de Châteauroux avec l'envie de bien faire et une réelle détermination à retrouver les sommets au moins une dernière fois. Pour y parvenir, il pourra compter sur ses fidèles supporters mais aussi sur une équipe du magazine Reportages, diffusé sur TF1, qui effectue actuellement un documentaire sur le boxeur-charcutier-traiteur. « Sur ces six derniers mois, c'est le troisième reportage que l'on me consacre, annonce-t-il. France O, France 3 et maintenant TF1. Je ne comprends toujours pas pourquoi on m'a choisi. Mais c'est plutôt sympa à faire. Tout le monde est fier. » Et avec une victoire vendredi, tout le monde le serait encore plus.

Par François Bellot

Source : La Nouvelle République

Programme à Clichy-la-Garenne

Retrouvez le programme du gala qui sera organisé le samedi 20 Avril 2013 à Clichy-la-Garenne.

Programme :

Super-Moyens : Kevin Buval vs. Redouan Aazi (Rennes).

Légers : Fatima Adib vs. Ana Sikora (Pologne).

Super-Moyens : Ousman Dominguez vs. Mariusz Radziszewski (Pologne).

Super-légers : Anthony Mezaache vs. Mauricy Gojko (Pologne).

Super-légers : Franck Petitjean vs. Sezer Erunsal (Nîmes).

Super-welters : Franck Haroche-Horta vs. Mariusz Biskupski (Pologne).

Moyens : Johann Fauveau vs. Robert Talarek (Pologne).

Amateur Légers : Maïva Hamadouche vs. Championne d'Allemagne.

 

Share |