Flux RSS
flux RSS - l'info en continu
Bourse emploi boxeInfo boxeClub Boxeurs-EntraîneursCodes SportifsLédito du présidentFrance BoxeLes formations

Le zapping national du 08-03-2012

Boxe
Jeudi 8 mars 2012

Où boxera Armand ?

Brillamment qualifié ce week-end en quart de finale de la coupe de la Ligue après sa victoire aux points sur Koné à Saintes, Davy Armand ne connaît pas encore son adversaire pour les demi-finales. Il trouvera sur sa route le vainqueur du choc entre Jamed Belghali (Gaillard) et Anthony Guillet (Saint-Brévin). Ce quart de finale n'a pas encore été disputé.

Quant à la demi-finale, les enchères pour l'organisation tomberont le 23 mars prochain, pour un combat à organiser avant le 6 mai. Le CL Niortais, le club d'Armand, souhaiterait mettre son boxeur dans les meilleures conditions, sans pour autant mettre en péril ses finances. Une association avec l'autre club local, l'AL Niort, pourrait être envisagée. Mais le club de La Rochelle serait également intéressé, tandis que Civray souhaiterait également voir Davy Armand à l'œuvre. Il est donc encore trop tôt pour connaître la date et le lieu de cette demi-finale.

Une pépinière prometteuse

 

Daniel Leal (à dr.) s'est hissé en finale du championnat d'Aquitaine. (Ph. Boxing-Club Bourquais)

Les finales du championnat de Gironde de boxe éducative ont eu lieu le 18 février, à Libourne. Plusieurs jeunes du Boxing-Club Bourquais étaient engagés. Mathéo Pautard est tombé en demi-finale. Il n'a pas su prendre le dessus sur son adversaire et s'est incliné logiquement. Cependant, pour sa première saison au BCB, les progrès accomplis sont prometteurs. Denys Marzin, confronté à un adversaire bien plus grand que lui, n'a pas pu trouver les réponses techniques et tactiques pour le contrer. Bien que vaincu, Denys a fait preuve d'une belle détermination.

Hors championnat ce jour-là, le jeune Anthonin Picard a livré un assaut qu'il a remporté brillamment. Daniel Leal s'est imposé en finale et s'est donc qualifié pour les championnats d'Aquitaine de boxe éducative. Ceux-ci ont eu lieu le 25 février. Ils étaient organisés par le Boxing-Club Lormontais. Après une belle victoire en demi-finale, obtenue contre un adversaire venu de Pau, Daniel s'est malheureusement incliné de justesse en finale contre un adversaire lot-et-garonnais. Un assaut qu'il a démarré trop lentement, perdant les deux premières reprises et remportant la troisième.

Par S. F.

Source : Sud-Ouest

N’Dam vs. Bursak à Malabo ?

 

Pour le titre par intérim des poids moyens de la WBO, le Franco-Camerounais Hassan N’Dam (28 ans ; 1,80 m ; 26 victoires, dont 17 avant la limite), toujours champion par intérim de la WBA, affrontera probablement l’Ukrainien Maxim Bursak (27 ans ; 1,80 m ; 24 succès, dont 10 expéditifs, 1 nul), invaincu comme lui, le 21 avril à Malabo, la capitale de la Guinée équatoriale, dans un stade de football de 25000 places. Sébastien Acariès, qui veille aux intérêts sportifs du pugiliste de Pantin, avait soumis une proposition au roi à part entière des poids moyens de la WBA, Dimitri Pirog, mais le Russe, blessé à l’épaule gauche, a rejeté l’offre. Le vainqueur de N’Dam vs. Bursak sera ensuite un concurrent naturel pour le sieur Pirog.

Ali Chebah opéré avec succès

Blessé à la main droite depuis plusieurs mois et au repos forcé depuis sa défaite aux points, en finale éliminatoire WBC des super-légers face à l'Anglais Ajose Olusegun le 1er octobre 2011 en Californie (Etats-Unis), Ali Chebah s'est fait opérer, avec succès, le mardi 6 mars. Le Rouennais a été opéré à la clinique de la main à Paris. « L'opération s'est bien déroulée. Le tendon était plus touché que prévu et le chirurgien a enlevé également une "boule" sous le tendon qui devait également gêner Ali », explique Badredine Chebah, son père et entraîneur. Le retour à la compétition d'Ali Chebah (26 ans, 35 v, 2 d) n'est pas encore programmé. « Il doit rester au repos pendant trois semaines. Ensuite, je le ferai reprendre en douceur en portant une attention toute particulière aux bandages », ajoute Badredine Chebah.

Source : Paris - Normandie

Bouziane garde la flamme

Même s’il a renoncé à disputer le Championnat d’Europe des coq en Angleterre pour la deuxième année de suite, Malik Bouziane ne compte par arrêter sa carrière. Il veut sortir par la grande porte l’an prochain.

Il y a trois ans, il avait conquis le public de Londres en dépossédant Ian Napa de la ceinture continentale sur ses propres terres. Celui de Sheffield n’aura, lui, pas l’occasion de le découvrir. Alors qu’il était censé retourner en Angleterre samedi pour tenter de reconquérir le titre de champion d’Europe des coq face à Jamie McDonnell (25 ans; 18 V, 1 N, 2 D), Malik Bouziane (34 ans; 13 V, 1 N, 1 D) a renoncé au combat à la dernière minute.

Un an après avoir déjà passé son tour et obtenu une dérogation parce qu’il préparait le professorat de sport, l’emblématique boxeur du Ring de Massy n’a pas pu mener de préparation digne de ce nom en raison de ses obligations très prenantes de cadre technique à la Fédération française. « J’enchaîne les formations et je suis souvent en province, explique celui qui espère devenir titulaire de la fonction publique en juin. Je m’entraîne, mais c’est plus du bricolage qu’autre chose. Je ne peux pas m’y mettre à temps plein. Mais c’est sans aucun regret que j’ai décidé de ne pas faire le Championnat d’Europe. Priorité à ma formation! Puis c’est peut-être un mal pour bien. »

Car contrairement à ce que l’on pourrait croire, Malik Bouziane n’a pas pour autant renoncé à remonter sur les rings, même si son retour est sans cesse repoussé depuis son dernier combat en avril 2010 et son échec (match nul) dans la conquête de la ceinture mondiale IBF des super-mouche. Malgré ses 34 ans et une carrière déjà bien remplie, l’ancien champion de France et d’Europe a de l’ambition à revendre. « Je lis partout que je vais arrêter, mais c’est faux, rétorque-t-il. J’arrêterai quand moi je l’aurai décidé, et personne d’autre! Et pour le moment, je n’ai pas envie. Ça me manque, j’ai ça dans le sang. Je veux encore me faire plaisir. C’est un défi personnel, et pas une question d’argent. Après tout, je n’ai que cinq ans en pro. Et quand je vois le niveau de la boxe en France aujourd’hui… »

Une fois fixé sur son avenir professionnel, il devrait faire sa rentrée en novembre, probablement lors d’un gala organisé par le Ring de Massy. Histoire aussi de relancer son club de toujours, où la boxe pro a été mise en sommeil après le départ de l’entraîneur Jacky Trompesauce en début d’année. « C’est important pour le club, il ne faut pas laisser mourir, souligne son dernier chef de file, qui mène parfois les entraînements de la section loisirs. Quand tu vois tous les champions qui y sont passés et qu’il n’y a plus rien aujourd’hui… » Jamais avare en défis, Malik Bouziane n’a pas complètement abandonné l’idée de reconquérir le titre européen l’an prochain, même s’il a perdu son statut de challengeur officiel. « Il faut voir. Si je suis encore bien placé au classement… Je vais déjà faire deux combats en novembre et en février pour retrouver des sensations et monter en puissance crescendo. J’ai envie de finir sur un grand truc. Pourquoi ne pas faire mon jubilé pour les 50 ans du club en 2013 ? »

Par Franck Gineste

Source : Le Parisien

Crédit image : Bata Gluvacevic

Le minime Jérémy Blanchet champion régional

En attendant le gala du Ring challandais le vendredi 16 mars (lire Ouest-France lundi), des résultats ont été enregistrés le week-end dernier, à Laval, dans le cadre des championnats régionaux. Avec, à la clé, un nouveau champion challandais en catégorie minime Boxe éducative d'Assaut (BEA), puisque Jérémy Branchet (+76 kg) s'est imposé en finale, du coup se qualifiant pour les interrégionaux. Florian Fréneau (33 kg) est qualifié pour le prochain tour, mais fin de l'aventure pour Oliver Burgaud (36 kg) et Brandon Gauthier (51 kg). En catégorie Cadet de Boxe éducative d'Assaut, Adrien Vichot (57 kg) et Clément Heyraut (54 kg) se sont qualifiés pour le tour suivant, tandis que Sacha Malvaud (57 kg) et Léo Delhommeau (64 kg) se sont qualifiés pour les demi-finales, et Alexis Couthouis (68 kg) s'est qualifié pour la finale régionale.

En catégorie cadet pré-combat, Elvis Cantin (75 kg) et Teddy Rondeau (80 kg) sont qualifiés pour le tour suivant, prévus le samedi 17 mars, soit le lendemain du gala de boxe de Challans. Ce qui risque de nous priver de la présence de ces deux derniers lors du gala, car il n'est pas autorisé pour les jeunes d'enchaîner deux combats de suite en deux jours. N'empêche, le gala promet. La pépinière du Ring challandais est suffisamment riche pour prévoir ses neuf boxeurs sur les 13 combats prévus à ce gala, dont le match vedette sera une confrontation « pro », avec le Challandais, Joris Neau, contre l'Orléanais, Nicolas Laguiset, en six rounds de trois minutes.

Source : Ouest-France

 

Share |