Flux RSS
flux RSS - l'info en continu
France BoxeInfo boxeLédito du présidentLes formationsCodes SportifsBourse emploi boxeClub Boxeurs-Entraîneurs

Booth : « La France veut-t-elle d'un Mormeck-Haye ? »

.
Dimanche 23 janvier 2011

L'entraîneur de David Haye a donné son accord samedi soir pour le match revanche entre son poulain, David Haye, et Jean-Marc Mormeck.

 

Adam Booth (à gauche), l'entraîneur anglais de David Haye, a annoncé samedi soir à Levallois-Perret, lors d'une conférence de presse animée par le Rouennais Thierry Chambefort (à droite) que son poulain est prêt à accorder une revanche à Jean-Marc Mormeck. T.R.

Arrivé aussi discrètement que possible dans la salle Marcel-Cerdan pour assister au match de Christopher Sébire, entraîné par son ami ami rouennais Thierry Chambefort, Adam Booth a vite été repéré, au pied du ring, par les journalistes présents samedi soir à Levallois-Perret.

Interrogé par un journaliste de Direct 8 - la chaîne de la TNT qui retransmettait en direct le gala à partir de 22 h 30 - pendant le championnat d'Europe McIntosh vs. Karl, l'entraîneur du champion du monde anglais des lourds David Haye, a laissé entendre qu'un combat revanche entre son protégé et Jean-Marc Mormeck est envisageable dès cette année. Des propos confirmés un peu plus tard dans la soirée parisienne au cours d'une conférence de presse improvisée au fond d'un couloir et animée par Thierry Chambefort. Au final, Adam Booth est reparti à Londres avec le numéro de portable personnel de Jean-Marc Mormeck qui a pu suivre, en partie l'interview donnée par le technicien anglais, via le portable de Jean-Philippe Lustyk...

- Qu'est-ce qui vous pousse à envisager aujourd'hui un nouveau combat face à Mormeck ?

Adam Booth : « Vitali (Klitschko) est un vieux boxeur et il y a une forte probabilité qu'il perde son prochain combat contre le Cubain Solis à condition que ce dernier soit bien préparé physiquement. Quant à son frère, Vladimir, il ne veut pas de ce combat contre David ».*

- Quelles sont les options qu'il vous reste en 2011 ?

Adam Booth : « Logiquement, David devait affronter Chagaiev mais les nouvelles concernant sa santé ne sont pas très bonnes. Il souffrirait d'une hépatite B, ce qui rend leur affrontement impossible. J'ai alors regardé le classement de la WBA et je n'ai rien trouvé de terrible dans le Top 10. Mais j'ai vu que Jean-Marc Mormeck est maintenant classé dans le Top 10, 7 ou 8e je crois, ce qui rend un combat Mormeck-Haye possible ».

- Quelles conditions posez-vous pour signer un contrat ?

Adam Booth : « Je pose une seule question : est-ce que la France, le public français, a envie de voir ce combat ? Donnez-moi une seule bonne raison de ne pas faire ce combat. Je n'ai pas fait ce soir (ndlr : samedi) le voyage en Eurostar entre Londres et Paris pour lancer une fausse invitation ».

- Cette revanche, cette fois-ci, dans la catégorie des lourds pourrait se dérouler où selon vous ?

Adam Booth : « En Angleterre, il n'y a pas de problème. On vend 20 000 "tickets" en deux-trois semaines pour chacun des combats de David. Et la France n'est pas un petit pays, c'est un pays qui a beaucoup de champions. Haye-Mormeck en Angleterre c'est possible. Mais si la France veut voir ce combat à Paris, David est tout à fait prêt à revenir. Il démontrera que son premier succès face à Jean-Marc n'est pas le fruit du hasard et qu'il est désormais un vrai poids lourd, plus dur, plus compact ».

Par Thierry Rabiller

Source : Paris Normandie

 

Share |